Home Culture Coronavirus : les suggestions d’Angélique Kidjo sur la gestion de la crise

Coronavirus : les suggestions d’Angélique Kidjo sur la gestion de la crise

benintimes-coronavirus-les-suggestions-d-angelique-kidjo-sur-la-gestion-de-la-crise-01
benintimes-coronavirus-les-suggestions-d-angelique-kidjo-sur-la-gestion-de-la-crise-01

Dans une interview, la célèbre chanteuse internationale béninoise, Angélique Kidjo a fait des suggestions aux chefs d’État concernant la gestion de la crise du coronavirus. D’après elle, les gouvernements, se doivent de prendre en compte, le secteur artistique dans la gestion de la crise.

Invité ainsi que 15 autres artistes sur lobs, pour donner leurs impressions sur la gestion de la crise sanitaire actuelle dans le monde, la chanteuse internationale Angélique Kidjo n’a pas marché ces mots. D’après les dires de l’artiste, la culture outre le faite d’être un divertissement, est aussi une identité et une activité économique. Ainsi, ce serait une grave erreur de ne pas la prendre en compte dans la gestion de la lutte contre le coronavirus.

« Les gouvernements qui ne soutiennent pas la culture commettent une grosse erreur. Sans culture, pas de société. Nous avons besoin de culture pour ne pas devenir fous », a-t-elle laissé entendre. Aussi, elle déplore le comportement des institutions qui ne pensent qu’à la culture qu’en cas de besoin. « Les institutions nous considèrent comme des saltimbanques, et quand on a besoin de nous, on nous sollicite. En fait, il n’y a pas de respect pour le métier d’artiste. En ce qui concerne les mesures, la France soutient les intermittents du spectacle, ce qui est bien, mais ce n’est pas suffisant.

Il faut que toute la filière artistique soit prise en considération, le théâtre, la danse, la musique, les musées, toutes les formes d’art », affirme-t-elle. « Il faut se pencher sur la façon dont on va utiliser les grandes salles : faut-il espacer les sièges, placer des distributeurs de gel alcoolique, distribuer des masques ? Tout doit être repensé, dans un dialogue avec les différents acteurs des arts du spectacle », propose-t-elle, pour limiter le risque de contamination dans les salles de théâtre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here