Home Culture Pèlerinage à la plage de Sèmè : ‘’Vivre sa vie, c’est adorer...

Pèlerinage à la plage de Sèmè : ‘’Vivre sa vie, c’est adorer Dieu’’ enseigne le Révérend pasteur Adéogun

Ils se sont retrouvés une fois encore ces 24 et 25 décembre 2016 à la plage de sèmè pour leur traditionnel pèlerinage annuel ; il s’agit de la sainte église venue des cieux, qui une fois encore a fait drainer du monde dans la commune de Sèmè-Podji .’’Cultiver la paix autour de soi et adorer Dieu comme seul remède contre les péripéties de la vie’’, c’est le message fort de cette édition du pèlerinage annuel à Sèmè .

« Adorer Dieu en esprit et accompagner de la vérité ». Telle est la trame du message du Révérend pasteur mondial du saint siège à Porto-Novo, Bennett Benoît A. Adéogun et le comité mondial de l’Eglise du Christianisme céleste. Tout au long de la célébration de cette édition 2016 du pèlerinage de Sèmè, il a été question de rappeler le fondement divin du cérémonial. Pour convaincre les incrédules, éclairer les égarés et informer le peuple de Dieu, le Rev. Bennett Benoît A. Adéogun a fait donner lecture du procès verbal du synode de 1974 signé par le fondateur de l’ECC Oschoffa qui stipule que : « La première institution de notre église et qui a force de loi, c’est la célébration de la Noël à Porto-Novo, à la plage de Sèmè au Dahomey. » En effet, en l’an 1947, la même année de la naissance de l’Eglise du Christianisme céleste, nous nous sommes rendus à la plage et celui qui nous a confié la mission, nous disait, chaque année, à noël, tous les membres de cette Eglise doivent se réunir à Porto-Novo pour célébrer en solennité à la plage de Sèmè, cette fête, car au cours de cette assemblée, l’Eternel déversera sur vous toute sa bénédiction. Ceci pour vous rappeler les conditions dans lesquelles notre Seigneur Jésus Christ naquit à Bethléem. En effet, Jésus n’est pas né dans une maison, un temple, mais en plein air. Et par surcroit, dans un enclos de bœufs. Ce n’est pas que Joseph ne possède pas de maison ni de l’argent pour louer un hôtel. Mais Dieu a voulu ainsi après que Joseph, sorti de sa maison, y ramène une grâce. Faisons en sorte que cette grâce ne nous échappe. Vous serez bénis. Vous qui mettez en pratique ce commandement, sachez que vous serez bénis certainement. Aujourd’hui, je vis dans un corps, je changerai de corps, mais la loi instituée pour Sèmè restera comme un commandement. Que je vive ou que je meure, vous l’appliquerez certainement et vous serez bénis. Aujourd’hui, ils viennent de plusieurs pays, demain, ils viendront de partout à ce pèlerinage. C’est la parole de l’Eternel et elle ne passera point. Voyez maintenant ce qui se passe. Ce que vous voyez. Quel homme puisse inventer ce qui se poursuit maintenant ? Non, c’est le droit de Dieu et ce droit soutiendra ton Eglise jusqu’à la fin. Dans son homélie, le Rév Adéogun est revenu longuement sur cette loi. Il a choisi dans les Saintes Ecritures Mathieu 24 verset 35 ; l’acte des apôtres 34 à 39 et Jean chapitre1 verset 3 à 4 pour ne citer que ces passages, pour montrer aux fidèles la nécessité de suivre la voie tracée par Oschoffa. « Je remercie Dieu pour ce qu’il fait. Car la prophétie qu’il a donnée au fondateur Rév pasteur SBJ Oschoffa se réalise. Ce qui se passe ici aujourd’hui ne vient pas de l’homme. Ce n’est pas une volonté, l’intelligence de l’homme. C’est la manifestation de la parole de Dieu. Le Seigneur a dit à Oschoffa que les 24 et 25 décembre doivent être célébrés à Sèmè-Podji, car la bénédiction et la grâce nous y attendent là. Au commencement, ils étaient 11 à s’y rendre. Mais la révélation de Dieu à Oschaffa l’a consigné comme force de loi de l’Eglise. Aujourd’hui, elle se manifeste. En faisant la volonté de Dieu, on est béni et on reçoit toutes les grâces », a souligné le Révérend Adéogun. Conseil important à ne pas banaliser au cours de cette célébration est « Adorer Dieu en esprit et accompagner de la vérité ». Toutes les prédications ont pratiquement tourné autour de cette préoccupation.

Charles HONVOH

aCotonou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here