Home Economie Record de productivité au port de Cotonou : Fruit du leadership éclairé...

Record de productivité au port de Cotonou : Fruit du leadership éclairé de Huguette Amoussou Kpéto

Le port de Cotonou a enregistré un record de productivité, grâce à une cadence de manutention de 103,71 mouvements l’heure sur un navire accosté. Le fruit de la dynamique imprimée à cette structure d’Etat, depuis l’arrivée de la DG Huguette Amoussou Képto.
 
L’exploit est assez significatif pour être signalé en cette période de ralentissement des flux de trafic au port de Cotonou. L’opération de manutention sur le navire porte-conteneurs Msc Lorena, accosté le 2 mars dernier à 10 h 50 au quai sud,  a connu un nouveau record de productivité de 103,71 mouvements l’heure. La performance porte la signature de Bénin Terminal, filiale du Groupe Bolloré Transports & Logistics.
Si ce record donne au port de Cotonou une nouvelle dimension dans sa quête de compétitivité, l’opérateur estime qu’il n’est que la résultante des investissements réalisés par son groupe depuis la mise en concession du quai sud en novembre 2009. Il signale qu’à travers la convention de cession, Bolloré s’était engagé à réaliser des investissements en termes d’équipements pour améliorer les performances du port de Cotonou. Le groupe français a ainsi procédé à la mise en place de quatre portiques à conteneurs de forte capacité, capables de traiter des navires gros porteurs allant jusqu’à 300 mètres de long et d’un tirant d’eau de 13,5 mètres. Bénin Terminal a installé dix engins Rtg sur les parcs de stockage, trente-six tracteurs portuaires ainsi que des élévateurs de puissance, lui permettant aujourd’hui de s’arrimer aux standards internationaux. L’engagement du personnel de Bénin Terminal formé à l’usage de ces engins modernes et aux exigences de qualité et sureté sur la plateforme ont aussi concouru à cette performance. Le coût total des investissements est estimé à 150 millions d’euros, soit près de 100 milliards F Cfa.
Le port, prêt à accueillir de grands navires
Si le quai sud a pu accueillir les grands navires de type Msc Lorena, c’est grâce aux travaux confortatifs réalisés par l’Etat béninois. Ces travaux comprennent le dragage du chenal et du bassin, le prolongement de la digue ouest et l’élargissement de la darse de traverse, pour permettre au port de Cotonou d’accueillir des navires de nouvelle génération. Pour réaliser ce chantier, le Gouvernement a négocié auprès de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) un crédit de 20 milliards de francs Cfa ainsi que l’arrangement d’une syndication de financement auprès des banques primaires du Bénin et de la sous-région pour un montant de 20 milliards de francs Cfa. Les autorités portuaires ont annoncé, le 15 octobre 2016, la fin des travaux confortatifs et l’officialisation de 13,5 m de tirant d’eau.
L’exploit réalisé par Bénin Terminal ouvre ainsi de bonnes perspectives pour le port de Cotonou : l’accroissement des recettes.
Claudel ZONDJI

Source : pressej.info

pressej.info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here