Home Insolites Fake News : quand il pète, les moustiques ne meurent pas

Fake News : quand il pète, les moustiques ne meurent pas

Fake News quand il pète, les moustiques ne meurent pas
Fake News quand il pète, les moustiques ne meurent pas

« Les pets de l’homme sont si mortels qu’ils tuent les moustiques dans un rayon de 6 mètres » est un titre auquel il est difficile de résister et qui vous incite à cliquer.

Malheureusement, c’est faux.
Le titre accrocheur a été diffusé cette semaine sur des sites d’actualités du monde entier, notamment BBC News et le New Zealand Herald d’Aotearoa, bien qu’il semble provenir d’un faux site d’actualités basé en Afrique.

Selon ces fausses infos, les flatulences de l’homme ougandais Joe Rwamirama, 48 ans, protègent quiconque près de lui contre les moustiques porteurs du paludisme, et il est payé « des millions » pour le transformer en insectifuge.

« Imaginez que vous achetiez une bombe Raid avec mon visage dessus », aurait-il déclaré.

Il n’a pas été difficile pour le site Newshub de vérifier que l’histoire est fausse. En utilisant les outils de recherche de Google, ils ont pu déterminer que la fausse information est apparue pour la première fois sur ihlayanews.com le 9 décembre. La propre page Facebook d’Ihlaya News déclare qu’il s’agit d’un « site Web de parodie et satire d’informations (satirique) ». Image ci-dessous…

Ihlaya News’ Facebook disclaimer. Photo credit: Ihlaya News/Facebook


« Nous faisons tout notre possible pour nous assurer que les articles sont de la fiction complète », indique la bannière du dit site Web. En haut de son site Web se trouvent les mots « nuusparodie waarvan jy hou » – Afrikaans pour « parodie de nouvelles que vous aimez« . Image ci-dessous…


D’après Ihlaya News, l’histoire semble avoir été reprise par des sites de divertissement basés en Afrique, avant d’arriver au Royaume-Uni via le tabloïd « The Sun ».

« The Sun » a étoffé l’histoire, augmentant la portée des pets superpuissants de Rwamirama de 6 mètres à 6 miles ce qui équivaut à environ 9 Kilomètres, et affirmant avoir parlé à un barbier local qui connaît Rwamirama le péteur en question – mais a fini par admettre qu’aucune des affirmations ne pouvait être vérifiée.

Une fois que the Sun a frappé les tabloïds britanniques, l’histoire a été gérée par le service de presse somalien de la BBC et d’autres, dont le New Zealand Herald, chaqun admettant qu’aucun des détails n’a pu être vérifié. Le « Herald » a affirmé que les pets avaient un rayon de 10 km – encore plus grand que les six miles de The Sun. Image ci-dessous

En ce qui concerne la photo utilisée pour illustrer chacun des articles, il s’agit en fait d’un homme de la République démocratique du Congo faisant l’objet d’une vérification pour la maladie à virus Ebola, selon un rapport de Sky News en juillet. La photo a été prise par Reuters en juin. Image ci-dessous


Le site Web de vérification d’informations, Snopes, a dû à deux reprises dénoncer des fakes news provenant du site Ihlaya News – en novembre pour avoir dit que les piqûres d’abeilles pouvaient agrandir le « pénis », et la semaine dernière, que le contrôle des naissances masculin faisait exploser les testicules.

Sky News’ report from July, revealing Joe is actually a Congo man who was checked for ebola. Photo credit: Sky News/Reuters

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here