Home International Après avoir attaqué Gbagbo, Makosso s’excuse

Après avoir attaqué Gbagbo, Makosso s’excuse

Après avoir attaqué Gbagbo, Makosso s'excuse
Après avoir attaqué Gbagbo, Makosso s'excuse

Après avoir outrageusement attaqué l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, le pasteur Makosso Camille a finalement présenté ses excuses.

Makosso Camille à Gbagbo:  »Je viens par cette note vous présenter publiquement mes excuses »

Ce qui circulait comme une rumeur depuis plusieurs mois est désormais officiel. Plus rien ne va entre l’ex-chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone Ehivet.

Quelques jours après la scène assez humiliante pour l’ex-Première dame, produite le 17 juin dernier à l’aéroport d’Abidjan, Laurent Gbagbo a officiellement demandé le divorce d’avec son épouse Simone.

Selon un communiqué signé de l’un de ses avocats, maître Claude Mentenon, l’ancien président ivoirien a saisi un juge aux affaires matrimoniales, lundi 21 juin 2021 à l’effet de se séparer définitivement de celle avec qui il a partagé plus de trente ans de vie commune tant sur le plan familial que politique.

Conséquence selon lui « du refus réitéré depuis des années de Simone Ehivet de consentir à une séparation à l’amiable. Cette annonce a suscité une vague de réactions dont celle du général Makosso Camille qui avait pris fait et cause pour Simone Gbagbo, tout en s’attaquant très sévèrement à l’ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen en Hollande.

 »A bas les pépés qui divorcent à 76 ans pour les petites fraichinis (jeunes filles ) de 47 ans. A bas les pépés au poussez demarrer qui abandonnent nos mamans qui ont souffert avec eux  », avait-il posté sur sa page Facebook. Le pasteur Makosso avait également publié plusieurs vidéos dans lesquelles il attaquait outrageusement Laurent Gbagbo.

Sévèrement critiqué par de nombreux internautes qui estiment qu’il ne devrait pas s’adresser ainsi à un ancien chef d’État, le pasteur Makosso a finalement présenté ses excuses à Laurent Gbagbo

« Excellence monsieur le président, peu importe le choc des enfants face à la séparation de leurs parents, sachez que vous êtes et restez un modèle de lutte pour la démocratie. Si aujourd’hui, nous avons la liberté de parler et même de vous porter des critiques, c’est bien grâce à votre lutte. Je viens par cette note vous présenter publiquement mes excuses à vous et à tous ceux de vos partisans pour mon attitude déplacée de ces jours-ci. Mon opinion peut être donnée sans blesser et j’en suis désolé. À tous, je vous demande pardon », a-t-il posté sur sa page Facebook.

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here