Home International Après la dissolution de GPS, Soro appelé à rejoindre le PDCI

Après la dissolution de GPS, Soro appelé à rejoindre le PDCI

Après la dissolution de GPS, Soro appelé à rejoindre le PDCI
Après la dissolution de GPS, Soro appelé à rejoindre le PDCI

Au lendemain de la condamnation de Guillaume Soro à la prison à perpétuité par la justice ivoirienne et de la dissolution de GPS (Générations et peuples solidaires), Roger Banchi, l’un de ses proches, lui demande d’intégrer le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire).

Guillaume Soro, bientôt militant du PDCI ?

Les choses se compliquent davantage pour Guillaume Soro. L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, en exil dans l’hexagone, vient d’écoper d’une lourde peine de prison. Jugé par contumace dans l’affaire de tentative de coup d’Etat, l’ex-député de Ferké a été condamné à la prison à perpétuité par le tribunal criminel d’Abidjan.

Le verdict est tombé depuis le mercredi 23 juin 2021. La justice ivoirienne a aussi ordonné la dissolution de GPS (Générations et peuples solidaires), le mouvement politique fondé par Guillaume Soro. Dès l’annonce de la condamnation de Guillaume Soro, l’un de ses proches, Roger Banchi, a fait ce qui pourrait être comparé à une offre politique au leader des soroistes.

En effet, le coordonnateur Europe de GPS a clairement proposé à son mentor d’intégrer le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) d’Henri Konan Bédié. « Je recherche activement le prédisent Soro Kigbafori pour lui proposer la solution idéale, après la dissolution inique, mais forcément temporaire de notre mouvement politique en Côte d’Ivoire : que nous allions tous nous encarter au Glorieux PDCI du PR HKB », a écrit Roger Banchi sur Twitter.

Pour sa part, Guillaume Soro a déclaré qu’il n’abandonnera pas son combat contre Alassane Ouattara. « Ce procès aura démontré, une fois de plus, la compromission de l’appareil judiciaire ivoirien et sa soumission volontaire aux diktats de l’Exécutif. Ces verdicts viennent renforcer ma conviction qu’il faut se battre courageusement et sans faiblesse contre la captation de l’État ivoirien et la mise sous tutelle de toutes ses institutions. Je ne renoncerai pas à ce combat », a-t-il lancé après sa condamnation.

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here