Home International Bénin-Nigéria: Buhari fait part d’une situation fâcheuse à Talon

Bénin-Nigéria: Buhari fait part d’une situation fâcheuse à Talon

Le président nigérian, Muhammadu Buhari s’est plaint de la contrebande entre le Bénin et le Nigeria à Patrice Talon le 19 janvier 2021.

Une situation continue de fâcher le Nigeria dans sa relation avec le Bénin. Il s’agit notamment de la contrebande. Selon Jeune Afrique, le président nigérian, Muhammadu Buhari, lors de son tête-à-tête avec Patrice Talon le 19 janvier 2021 à Abuja, s’est plaint au président béninois de l’ampleur de la contrebande. Muhammadu Buhari, à l’occasion de cette rencontre à huis clos, aurait dit à son homologue béninois son mécontentement à ce sujet.

« Une source au sein de l’entourage du président nigérian affirme en outre que celui-ci s’est inquiété de voir une recrudescence de ces trafics depuis la réouverture partielle de la frontière entre les deux pays », rapporte Jeune Afrique.

Le Nigeria a fermé en août 2019, de façon unilatérale, ses frontières avec ses voisins. Le président nigérian, lors d’une rencontre avec son homologue béninois en marge de la 7e édition de la TICAD à Yokohama au Japon, avait justifié la décision d’Abuja par la contrebande massive, notamment de riz entre le Bénin et le Nigeria.

Après seize mois de fermeture, le Nigeria a annoncé le 16 décembre 2020, la réouverture des frontières avec ses voisins. Mais cette réouverture des frontières est pour l’instant partielle. Seules les personnes peuvent passer de part et d’autre des limites entre le Bénin et le Nigeria. Le trafic de marchandises entre le Bénin et le Nigeria n’a pas encore repris.

A Abuja, le 19 janvier 2021, Patrice Talon a fait une proposition à Muhammadu Buhari en vue d’endiguer ce trafic fâcheux pour la République fédérale. Le président béninois, apprend Jeune Afrique, a fait la proposition du stationnement de douaniers et policiers nigérians au port de Cotonou pour contrôler les marchandises à destination du marché nigérian.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here