Home International « Comment Buhari va-t-il mourir et nous ne le saurons pas »,...

« Comment Buhari va-t-il mourir et nous ne le saurons pas », Olusegun Obasanjo

« Comment Buhari va-t-il mourir et nous ne le saurons pas », Olusegun Obasanjo
« Comment Buhari va-t-il mourir et nous ne le saurons pas », Olusegun Obasanjo

L’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo, a qualifié de ridicules les ouï-dire selon lesquels le président Muhammadu Buhari serait mort et aurait été cloné par une autre personne originaire du Soudan.

Au Nigéria, les rumeurs vont bon train sur Twitter, Facebook et YouTube. Certaines le disent mort, d’autres donnent même le nom d’un remplaçant soudanais appelé « Jubril ». Même si aucune preuve ne vient confirmer le décès du président du Nigeria, Muhammadu Buhari, les posts sont  partagés des milliers de fois depuis des mois.

Se prononçant sur cette actualité, l’ancien président Olusegun Obasanjo a qualifié de ridicule cette rumeur. M. Obasanjo a déclaré que cette rumeur est devenue populaire grâce à l’utilisation abusive des médias sociaux, s’étonnant que de nombreux Nigérians aient cru à ces mensonges. L’ancien président a expliqué dans une vidéo comment il a été approché par une personne très importante, qui lui a demandé la vérité sur la rumeur de la mort de Buhari.

Selon lui, la personne lui a dit que l’information était devenue virale sur les médias sociaux. « Quelqu’un est venu me voir, une personne très haut placée, en me disant de me parler de cette rumeur selon laquelle Buhari ne serait pas Buhari« . « Je lui ai demandé s’il les croyait. Il m’a répondu : « Eh bien, c’est dans les médias sociaux ». J’ai dit : « Comment Buhari va-t-il mourir et nous ne saurons pas que Buhari est mort et ils nous amèneront quelqu’un du Soudan pour être Buhari » ? « C’est ridicule à l’extrême. Mais vous l’avez dans les médias sociaux et vous voyez des gens qui y croient », s’est inquiété Obasanjo.

Tout en reconnaissant que les médias sociaux sont utiles, M. Obasanjo a toutefois regretté qu’ils soient utilisés de manière abusive. Il a préconisé de sensibiliser les jeunes et les enfants aux dangers inhérents à l’utilisation abusive des médias sociaux. « Les médias sociaux sont bons, mais on peut en abuser. Nous devons former nos jeunes et nos enfants aux dangers des médias sociaux », a-t-il déclaré.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here