Home International Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo demande pardon

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo demande pardon

Gbagbo répond à ses détracteurs: « La cause en vaut la peine »
Gbagbo répond à ses détracteurs: « La cause en vaut la peine »

Le président Gbagbo a adressé un message d’excuse à ses partisans avec lesquels il n’a pu vraiment communier lors de son retour de Bruxelles le 17 juin. Dans le communiqué signé en P.O par Justin Koné Katinan, Laurent Gbagbo appelle aussi le gouvernement à libérer les personnes arrêtées lors des incidents.

« Le Président Laurent GBAGBO s’excuse auprès des populations qui se sont déplacées massivement à l’aéroport, notamment les chefs traditionnels, les représentants des partis alliés qu’il n’a pu malheureusement saluer pour des raisons indépendantes de sa volonté. Il se félicitera de le faire dès que possible. Il étend ses excuses à toutes les foules qui se sont regroupées tout le long du parcours de son cortège. », indique un communiqué attribué à l’ancien chef de l’Etat ivoirien.

Ce communiqué, en date du 20 juin, vient à point nommé pour mettre du baume au cœur de tous ses militants et sympathisants fâchés de ne pas l’avoir vu passer avec son cortège le 17 juin 2021. Mais, « Très sensible à cet accueil qui traduit la sympathie à son égard de l’ensemble des populations ivoiriennes et des étrangers venus de divers pays du monde, notamment d’Afrique, le Président Laurent GBAGBO exprime en retour à l’endroit de toutes et de tous ses sincères remerciements« , note le communiqué signé de son porte-parole Justin Koné Katinan.

Laurent Gbagbo a pris aussi le soin d’adresser un mot « aux nombreux blessés ». Un directive a été donnée par lui afin que leur prise en charge soit effective. Avec eux, Gbagbo a invité les autorités ivoiriennes à libérer les personnes qui ont été arrêtées le 17 juin. ‘‘Il appelle, dans un souci d’apaisement, à la libération de toutes les personnes qui ont été interpellées dans le cadre de son accueil », a-t-il insisté.

Afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here