Home International Côte d’Ivoire : les troublantes révélations de Martial Ahipeaud sur le président...

Côte d’Ivoire : les troublantes révélations de Martial Ahipeaud sur le président de la CEI

Côte d'Ivoire : les troublantes révélations de Martial Ahipeaud sur le président de la CEI
Côte d'Ivoire : les troublantes révélations de Martial Ahipeaud sur le président de la CEI

A l’approche de l’élection présidentielle du 31 octobre prochain, le Dr. Joseph Martial Ahipeaud fait des révélations sur le président de la CEI. Il a fait savoir que Coulibaly-Kuibiert est un ancien militant de la Fesci, devenu après un chef de la rébellion.

Le président de l’Union nationale des anciens de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Una-Fesci), Dr. Joseph Martial Ahipeaud a fait des révélations sur Coulibaly-Kuibiert, président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), à quelques semaines de la présidentielle. Dans une récente interview, il a laissé entendre que Coulibaly-Kuibiert est un ancien militant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), bien qu’il soit devenu après un chef de la rébellion.

Enseignant-chercheur à l’Université de Bouaké, Dr. Joseph Martial Ahipeaud a opiné sur l’actualité sociopolitique actuelle de la Côte d’Ivoire. Il a donné son avis sur les candidatures à la présidentielle d’octobre 2020 de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et de Soro Guillaume, président du mouvement Générations et Peuples Solidaires (Gps). Il s’est insurgé contre le fait que la Commission Electorale Indépendante (CEI) ait exclu Laurent Gbagbo et Soro Guillaume de la liste électorale.

« Je pense qu’ils (Laurent Gbagbo et Soro Guillaume, ndlr) ont bien fait de déposer leurs candidatures parce que nous sommes dans une inégalité absolue. Ce n’est pas à la Commission électorale de statuer en dernière instance sur les questions judiciaires ou juridiques. Nous avons ici affaire au Conseil constitutionnel qui doit statuer dans la forme comme dans le fond sur la condamnation provisoire de ces camarades-là. Et donc, la Commission électorale n’avait pas à les retirer sur la liste », a-t-il dénoncé.

Il a également proposé des pistes pour qu’il y ait des élections apaisées. Il affirme : « Dans ces conditions (la situation sociopolitique actuelle, ndlr), je serais le président de la Commission électorale, parce que Coulibaly-Kuibiert est un ancien militant de la Fesci, bien qu’il soit devenu après un chef de la rébellion, mais aujourd’hui, si ces aînés (Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo…ndlr) veulent aller à ces élections, nous on est d’accord. On prend la Commission électorale. On les organise, on fait des élections transparentes. Et puis celui qui a gagné a gagné. Sinon dans le cas contraire, franchement, il est préférable qu’il (Coulibaly-Kuibiert, ndlr) se mette de côté ».

A en croire l’enseignant-chercheur, la question des candidatures de Laurent Gbagbo et de Soro Guillaume n’est pas juridique. « Le problème est politique. Quand on a un problème politique, on le traite politiquement ». Si des solutions ne sont pas trouvées très rapidement à la crise que traverse la Côte d’Ivoire actuellement, « on va directement vers un bain de sang qui n’est pas utile », a-t-il conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here