Home International Côte d’Ivoire – Transition: Guillaume Soro s’en prend à Ouattara

Côte d’Ivoire – Transition: Guillaume Soro s’en prend à Ouattara

Soutien de Macron à Ouattara: pour Soro,
Soutien de Macron à Ouattara: pour Soro, "la politique de l'autruche" ne passera pas

Guillaume Soro continue de tacler son ancien mentor nonobstant les avertissements de l’Elysée. Dans un tweet, il revient sur une ancienne vidéo d’Alassane Ouattara ayant rapport à la transition.

« Alassane Ouattara ne reconnaissait pas l’élection de Gbagbo. Pis ! Il réclamait une transition ! Transition le mot est lâché. Envoyez cette vidéo à ses amis français. L’histoire est un témoignage », a laissé lire Guillaume Soro.

L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne réagissait ainsi à une vidéo publiée par Geneviève Goëtzinger, une communicante et patronne de médias française.

« Un homme rattrapé par l’histoire, la sienne qui a généré tant de sang et de larmes dans l’Histoire avec un grand H de la Côte d’Ivoire », a-t-elle tweeté sans nommer personne.

Dans la vidéo, on y voit l’actuel président ivoirien qui déclarait au micro d’un journaliste français : « Ne nous trompons pas, pour nous, Laurent Gbagbo n’a pas été élu ».

Et d’ajouter : « C’est un président illégitime, mais nous l’avons reconnu à l’occasion de Marcoussis pour faire une transition, pour faire la paix, mais à partir du moment où nous ne reconnaissons pas Laurent Gbagbo, nous ne reconnaissons aucune institution. C’était notre position au départ ».

Il parait que le leader de GPS est ferme sur son idée de transition alors que le CNT présidé par Henri Konan Bédié a été jugé illégal par les autorités.

« Un conseil constitutionnel aux ordres ! Peut-on dire qu’il y a eu élection en Côte d’Ivoire ? En cette année 2020, personne ne l’acceptera. Il faut un ordre constitutionnel ce qui suppose que Ouattara se retire », a-t-il insisté dans un autre tweet.

On peut affirmer sans doute que cette exigence reste lettre morte puisque l’élection du président Ouattara a été confirmée par Mamadou Koné.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here