Home International Covid-19 : Bolsonaro demande aux Brésiliens “d’arrêter de pleurnicher” sur le virus

Covid-19 : Bolsonaro demande aux Brésiliens “d’arrêter de pleurnicher” sur le virus

Covid-19 : Bolsonaro demande aux Brésiliens “d’arrêter de pleurnicher” sur le virus
Covid-19 : Bolsonaro demande aux Brésiliens “d’arrêter de pleurnicher” sur le virus

Alors que la population s’inquiète de l’évolution alarmante de la pandémie du coronavirus, que les nouveaux cas et les décès liés au COVID-19 augmentent, et que les hôpitaux atteignent leur capacité d’accueil, le président Jair Bolsonaro a indiqué aux Brésiliens “d’arrêter de pleurnicher”.

Le Brésil est l’un des pays les plus touchés au monde par la pandémie de coronavirus alors que le chef de l’Etat ne fait rien pour lutter contre la propagation de la maladie. Lors d’un discours pour l’ouverture d’une nouvelle ligne de chemin de fer à Sao Simao dans l’État de Goias au centre-sud, Bolsonaro a critiqué les mesures de confinement, affirmant que les décès étaient regrettables, mais se demandait combien de temps les gens dureront à «rester à la maison et tout fermer».

João Doria, le gouverneur du plus grand État du Brésil, Sao Paulo, a répondu avec colère aux commentaires, disant à la British Broadcasting Company que Bolsonaro est “un fou” qui a attaqué les “gouverneurs et maires qui veulent acheter des vaccins et aider le pays à mettre fin à cette pandémie. ” Plus de 260 000 personnes sont décédées du COVID-19 au Brésil, un bilan juste derrière celui des États-Unis.

Bolsonaro s’est constamment opposé aux mesures de quarantaine introduites par les gouverneurs, arguant que les dommages collatéraux à l’économie seront pires que les effets du virus lui-même. Mais les responsables brésiliens de la santé affirment que le pays est confronté à la pire phase de l’épidémie à ce jour, poussant son système hospitalier au bord de l’effondrement. Malgré les commentaires du président, de nouvelles restrictions ont été mises en œuvre dans la capitale, Brasilia, et sa plus grande ville, Sao Paulo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here