Home International Covid-19: Félix Tshisekedi refuse de se faire vacciner et suscite la polémique

Covid-19: Félix Tshisekedi refuse de se faire vacciner et suscite la polémique

Covid-19: Félix Tshisekedi refuse de se faire vacciner et suscite la polémique
Covid-19: Félix Tshisekedi refuse de se faire vacciner et suscite la polémique

L’actualité sanitaire est marquée par les sorties médiatiques du président de la République sur le vaccin AstraZeneca. Félix Tshisekedi ne s’est pas encore fait vacciner et multiplie les critiques contre le vaccin qui, selon lui, n’est pas si sûr. Une communication qui tranche avec les efforts du gouvernement qui tente de faire accepter AstraZeneca dans l’opinion.

La position paradoxale de Félix Tshisekedi lui attire de nombreuses critiques. D’un côté, le chef de l’Etat refuse de se faire vacciner, mais de l’autre, il autorise le lancement de la campagne de vaccination pour le reste de la population congolaise.

Beaucoup auraient souhaité voir le président prendre les devants. « J’ai personnellement pris mes responsabilités et je me suis fait vacciner le 10 juin dernier pour montrer l’exemple de sorte que les congolais m’emboîtent le pas », a par exemple déclaré l’ancien candidat à la présidentielle Martin Fayulu, sans citer Félix Tshisekedi. Seth Kikuni, un autre candidat malheureux à la présidentielle de 2018, a carrément appelé à ne pas voter pour l’actuel président à la prochaine élection en 2023.

Cette critique est également relayée par des diplomates en poste à Kinshasa. « En tant que président de l’Union africaine, il aurait dû s’y prendre autrement », dit anonymement un ambassadeur africain. L’institution panafricaine a massivement commandé de l’AstraZeneca et a reçu des doses via Covax. 

A l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), on n’ose pas critiquer ouvertement la position du chef de l’Etat, mais certains experts, sous cape, regrettent les positions du président qui mettent à mal la campagne de communication autour de la vaccination qui peine à décoller. « Certaines erreurs de communications auraient pu être évitées au moment où on tente de redresser la barre », dit l’un d’eux.

Ces problèmes de communication interviennent au moment où les hôpitaux destinés à prendre en charge les malades du Covid-19 sont saturés, alors que le nombre de cas connus ne fait que grimper, selon les autorités sanitaires.

RFI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here