Home International Découvrez ce peuple qui oblige ses hommes à manger une partie de...

Découvrez ce peuple qui oblige ses hommes à manger une partie de leur sexe

«J’ai couché avec mon bailleur pour payer les frais médicaux de mon mari»
«J’ai couché avec mon bailleur pour payer les frais médicaux de mon mari»

Il existe bien des traditions insolites dans le monde qui frôlent le barbarisme et la sauvagerie tant pour le niveau de cruauté dégagé que par les conséquences engendrées plus tard. Comme cette pratique dont font usage les peuples arborigènes et qui étonne.

La tribu aborigène des Mardudjaras, peuple vivant en Australie, a une pratique peu ordinaire. Pour leur rituel d’initiation, les jeunes gens sont circoncis pour devenir de « vrais hommes ». Lorsque le prépuce est retiré de manière primitive avec douleur, le jeune-homme se doit de le manger cru pour montrer sa virilité.

Et comme si cela ne suffisait pas, lorsque la plaie de la circoncision cicatrise, un autre rituel encore plus douloureux est fait. La peau du bas du pénis subit une coupure qui peut aller jusqu’à l’anus. Le sang est ensuite recueilli et versé dans le feu pour qu’il soit ‘’purifié’’.

Le nom commun « aborigène » est issu du latin ab origine, qui signifie « depuis l’origine ». Il désigne plus généralement une population descendant des premiers habitants connus de sa terre natale. S’il est utilisé pour désigner plusieurs peuples autochtones dans différentes régions du monde (Aborigènes du Canada…), son sens principal reste celui désignant les premiers habitants d’Australie.

Les Aborigènes d’Australie se désignent eux-même par le mot « Aṉangu », qui signifie « humain ». Longtemps appelés « les Noirs » par les colons européens, les Aborigènes ne sont recensés comme citoyens australiens que depuis 1967. Auparavant ils étaient classés comme « élément de la faune et de la flore australienne « .

Aujourd’hui, du point de vue du gouvernement de l’Australie, le terme « Aborigène » désigne une personne qui remplit ces trois critères :

  • avoir des ancêtres aborigènes ;
  • s’identifier elle-même comme aborigène ;
  • être reconnue comme telle par la communauté aborigène.
  • Ils arborent plusieurs traditions et pratiques ancestrales.

Rappelons nous de la tradition qui exigeait aux hommes d’abattre leurs épouses qui portaient en leurs seins le fruit de leur ‘’amour’’. Ces hommes à qui elles ont confié leurs existences et en qui elles croyaient ont fini par devenir leurs bourreaux. Et le pire c’est qu’ils disent l’avoir fait au nom de la tradition.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here