Home International Des agents de santé et bébés enlevés dans un hôpital au Nigéria

Des agents de santé et bébés enlevés dans un hôpital au Nigéria

Des agents de santé et bébés enlevés dans un hôpital au Nigéria
Des agents de santé et bébés enlevés dans un hôpital au Nigéria

Des bandits ont attaqué dimanche matin les locaux du personnel du Centre national de formation contre la tuberculose et la lèpre à Zaria, dans l’État de Kaduna, et ont enlevé plusieurs personnes, notamment des bébés, des mères allaitantes et des membres du personnel.

Nouvel enlèvement au Nigéria. Cette fois-ci c’est un hôpital qui a été la cible des bandits. Cinq membres du personnel de l’hôpital, dont des infirmières, ont été enlevés au total. Le principal agent de sécurité en service figurait également parmi les personnes enlevées.

En effet, Selon les informations reçues, les bandits en grand nombre ont pris d’assaut vers 00h30 le centre de traitement de la tuberculose et de la lèpre de Kaduna. Pour semer la psychose avant les enlèvements, Ils ont ouvert le feu sur des agents de police qui étaient de garde dans la zone. Une fusillade qui a laissé des traces de balles visibles sur la clôture de la division de la police et celle du Centre national de formation contre la tuberculose et la lèpre.

Ils ont réussi à enlever  des bébés, des infirmiers et des mères nourrices. « Jusqu’à présent, j’ai six noms des personnes enlevées mais j’essaierai d’obtenir les quatre noms restants d’ici lundi si Dieu le veut. Le principal agent de sécurité en service, deux infirmières, Joy Yakubu et Odor et son bébé, la technicienne de laboratoire, Christiana, Kasim du bureau de l’Auditorium faisait partie des personnes kidnappées », a-t-elle déclaré en confirmant l’incident.

Les bandits auraient bloqué le pont reliant le village à la ville de Zaria, pour empêcher tout renfort de la police. Le responsable des relations publiques du commandement de la police de l’État de Kaduna, Mohammed Jalige, a confirmé l’incident, affirmant que des efforts étaient déployés en vain pour secourir les victimes.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here