Home International Elections au Burkina: la mouvance invite l’opposition au « respect des résultats...

Elections au Burkina: la mouvance invite l’opposition au « respect des résultats »

Elections au Burkina: la mouvance invite l’opposition au « respect des résultats »
Elections au Burkina: la mouvance invite l’opposition au « respect des résultats »

Après les élections présidentielle et législative du dimanche 22 novembre 2020, l’opposition est montée au créneau pour dénoncer une fraude dans le processus électoral au Burkina Faso. Suite à cela, les partis de la mouvance ont appelé au « respect des résultats » du double scrutin.

Ce mardi 24 novembre 2020, l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) s’est prononcée sur la situation électorale qui prévaut au Burkina Faso après les premiers résultats des élections présidentielle et législative du dimanche 22 novembre 2020.

A travers une conférence de presse dans la capitale burkinabé, Ouagadougou, Me Benewende Sankara a déclaré au nom de la majorité que « l’APMP, (Alliance des partis de la majorité présidentielle) invite tous les acteurs au respect des résultats des urnes », et les « candidats à recourir aux structures appropriées, notamment aux juridictions compétentes pour examen de leurs récrimination ».

Alors que l’opposition parle de fraude dans le processus élection, la Mouvance, consciente de ce qu’il y a eu de dysfonctionnement, dit que cela ne concerne pas les résultats des élections. « L’APMP considère que les failles et insuffisances qui ont émaillé le déroulement du scrutin ne sauraient refléter une quelconque volonté de porter atteinte à la sincérité du scrutin », a indiqué M. Sankara, estimant que « les failles relevées portent préjudice à l’ensemble des candidats et partis politiques en compétition et cela de la même manière ».

Il poursuit en soulignant que « les insuffisances relevées, bien que regrettables, ne sont pas d’une ampleur susceptible d’impacter de manière significative le résultat du scrutin ».

Notons qu’après l’annonce des premiers résultats des élections, donnant le président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, favori, lundi, l’opposition est sortie contredire lesdits résultats, indiquant que le processus électoral est émaillé de fautes. Au lendemain de cette déclaration commune de l’opposition, et ce, mardi 24 novembre 2020, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a annoncé la suspension de la publication des résultats sans pour autant donner des précisions sur les raisons qui conduit à une telle décision.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here