Home International États-Unis : Donald Trump parle de coup d’État

États-Unis : Donald Trump parle de coup d’État

États-Unis : Donald Trump parle de coup d'État
États-Unis : Donald Trump parle de coup d'État

L’ancien président américain Donald Trump, dans un communiqué jeudi, a nié avoir jamais menacé ou parlé de participer à un coup d’État gouvernemental après sa défaite électorale. Il a affirmé que le plus haut chef militaire américain, le Chef d’État-Major des armées, le général Mark Milley serait l’une des dernières personnes à qui il demanderait de participer à un coup d’État s’il avait une telle intention.

« Je n’ai jamais menacé ni parlé à qui que ce soit d’un coup d’État de notre gouvernement », a déclaré Trump dans un communiqué envoyé par courrier électronique à des journalistes.

« Tellement ridicule ! Désolé de vous informer, mais une élection est ma forme de ‘’coup’’, et si je devais faire un coup, l’une des dernières personnes avec qui je voudrais le faire est le général Mark Milley », a ajouté Trump. « Les coups d’État, ce n’est pas mon truc ! », a-t-il clamé. Trump répondait à des informations basées sur des extraits du livre « I Alone Can Fix It » des journalistes du Washington Post Carol Leonnig et Philip Rucker, dont la sortie est prévue pour mardi.

“Ils peuvent essayer, mais ils ne vont pas réussir”

Dans le livre, il est rapporté que Milley et d’autres avaient craint que Trump essaie de faire un coup d’État pour rester au pouvoir après son échec aux élections présidentielles. Le général serait allé jusqu’à comparer Trump à Adolf Hitler dans son obstination à vouloir se maintenir au pouvoir. Le livre affirme que le Chef d’État-Major avait même discuté de la possibilité du coup d’État avec d’autres responsables militaires américains. « Ils peuvent essayer, mais ils ne vont pas réussir », avait déclaré Milley aux responsables en discutant de la possibilité d’un coup d’État. « Vous ne pouvez pas faire ça sans l’armée. Vous ne pouvez pas faire ça sans la CIA et le FBI » a-t-il indiqué.

“Obama ne l’aimait pas”

L’ancien président et Milley se sont accrochés à plusieurs reprises depuis que Trump a perdu sa candidature à la réélection. « Il n’a obtenu son poste que parce qu’il est le général le plus surestimé du monde, James Mattis [ancien Secrétaire à la défense], ne pouvait pas le supporter, n’avait aucun respect pour lui et ne le recommanderait pas », a déclaré Trump. « Pour moi, le fait que Mattis ne l’aimait pas, tout comme Obama ne l’aimait pas, et a en fait viré Milley, était une bonne chose, pas une mauvaise chose. J’agis souvent à l’encontre des conseils des gens que je ne respecte pas » a affirmé Trump pour discréditer le général.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here