Home International Guinée: Alpha Condé arrêté, le coup d’Etat a réussi

Guinée: Alpha Condé arrêté, le coup d’Etat a réussi

Guinée: Alpha Condé arrêté, le coup d'Etat a réussi
Guinée: Alpha Condé arrêté, le coup d'Etat a réussi

C’est désormais officiel. Le coup d’Etat a été effectif en Guinée ce dimanche 5 septembre 2021. Le président Alpha Condé a été arrêté par les mutins qui s’apprêtent à faire une déclaration dans l’immédiat pour justifier leur acte.

Les éléments du Groupement des forces spéciales (GPS), une unité d’élite de l’armée aussi bien entrainée qu’équipée qui ont pris en embuscade le président Alpha Condé ce dimanche, ont fini par réussir leur coup, malgré la résistance de la garde présidentielle qui a tenté en vain de protéger le président Alpha ondé. D’après les informations reçues par BENIN WEB TV, le président Alpha Condé a été arrêté par les putschistes après quelques heures de tirs bien nourris.

Les putschistes feront dans les prochaines minutes, une déclaration pour clarifier la situation, notamment annoncer les motivations qui les ont poussé à renverser le régime du désormais ex-président, Alpha Condé.

Situation tendue

Depuis des mois, ce pays d’Afrique de l’Ouest parmi les plus pauvres du monde malgré des ressources minières et hydrologiques considérables est en proie à de profondes crises politiques et économiques, aggravées par la pandémie de Covid-19. La candidature du président Alpha Condé à un troisième mandat le 18 octobre 2020 a provoqué avant et après l’élection des mois de tensions qui ont causé des dizaines de morts dans un pays coutumier des confrontations politiques sanglantes. L’élection a été précédée et suivie par l’arrestation de dizaines d’opposants.

M. Condé, 83 ans aujourd’hui, a été définitivement proclamé président pour un troisième mandat le 7 novembre, malgré les recours de son principal challenger, Cellou Dalein Diallo, et de trois autres candidats qui dénonçaient des « bourrages d’urnes » et des irrégularités de toutes sortes. Des défenseurs des droits humains fustigent une dérive autoritaire observée au cours des dernières années de la présidence Condé et remettant en cause les acquis du début.

M. Condé, ancien opposant historique, emprisonné et même condamné à mort, était devenu en 2010 le premier président démocratiquement élu après des décennies de régimes autoritaires. Les militaires s’étaient emparés du pouvoir par la force en 2008 après la mort du président Lansana Conté.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here