Home International Guinée : la junte réplique à la CEDEAO

Guinée : la junte réplique à la CEDEAO

Guinée : la junte réplique à la CEDEAO
Guinée : la junte réplique à la CEDEAO

Au lendemain des sanctions de la CEDEAO, la junte militaire au pouvoir en Guinée, a répondu à l’organisation sous régionale. Elle persiste et signe, qu’elle n’a de compte à rendre à nul autre qu’au seul peuple de la Guinée.

Les sanctions de la CEDEAO ne font ni chaud ni froid aux nouvelles autorités de la Guinée. Ce vendredi, alors qu’elles s’apprêtent à accueillir une nouvelle délégation de la CEDEAO, elles ont tenu à répondre à certaines décisions prises à la veille, par l’organisation sous-régionale à leur encontre. Dans sa réplique, la junte militaire a déclaré qu’elle n’a de compte à rendre à personne excepté le seul peuple de la Guinée.

« Nous CNRD, restons fermes sur nos positions et ne nous laisserons pas intimider par ce syndicat des chefs d’Etat. Nous n’avons de compte à rendre qu’au seul peuple de Guinée », précisent les putschistes.

Ce vendredi, une nouvelle délégation de la CEDEAO est arrivée à Conakry pour faire part des nouvelles sanctions prises par l’organisation à la junte militaire et exiger la libération de l’ancien président Alpha Condé. La délégation est composée des présidents Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara et cie.

Sanctions ciblées

Pour Rappel, Jeudi, la CEDEAO a réitéré le maintien de la suspension de la Guinée de toutes ses instances jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel et a décidé de la mise en œuvre des sanctions ciblées conformément aux protocoles de la CEDEAO, impliquant l’interdiction de voyage des membres du CNRD ainsi que des membres de leur famille et le gel de leurs avoirs financiers.

Les dirigeants de la sous région ont également décidé de l’interdiction aux membres du CNRD d’être candidats à l’élection présidentielle; l’accompagnement de la CEDEAO dans la résolution rapide de la crise et la préparation des élections.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here