Home International Invité de RFI et France 24: voici comment Alpha Condé a humilié...

Invité de RFI et France 24: voici comment Alpha Condé a humilié la Guinée et les Guinéens

Invité de RFI et France 24 : voici comment Alpha Condé a humilié la Guinée et les guinéens
Invité de RFI et France 24 : voici comment Alpha Condé a humilié la Guinée et les guinéens

En répondant aux questions des journalistes de RFI et de France 24, le président guinéen, Alpha Condé, est tombé dans le piège de ses opposants. Pour certains d’entre eux, son intervention a humilié la Guinée et les Guinéens.

Après l’intervention du président guinéen, Alpha Condé, sur RFI et France 24 au cours de laquelle il a répondu aux questions des journalistes au sujet de la présidentielle guinéenne prochaine, Mandian SIDIBE, journaliste exilé à Paris, est revenu sur quelques points faibles de Condé au cours de l’intervention. Lire ci-dessous l’analyse du journaliste:

« C’est un Alpha Condé manifestement écrasé par la maladie, allant de coq à l’âne, dans un langage inaudible et indéchiffrable, qui est apparu sur les petits écrans, passant totalement à côté des questions qui lui sont posées. Plus menteur qu’Alpha Condé, on meurt. Il faut être Alpha Condé pour mentir aussi grossièrement, en niant d’avoir déclaré que la prochaine élection présidentielle n’est assimilable qu’à une épreuve de guerre.

Tantôt il martèle 44 ans, tantôt 45 ans, pour évoquer la durée de son prétendu combat politique. Plus ridicule que jamais, il s’exprime moins bien que les vendeurs à la sauvette de Paris, avec une langue alourdie par l’aphasie et l’alcool. Je vous propose quelques morceaux choisis de son intervention laconique :

  • Au lieu de dire Faknews, il dit Fessenews, tellement qu’il adore les postérieurs féminins
  • Il a prononcé huit fois « Je vous fais remarquer » 
  • Au lieu de dire qu’on ne vend la peau de l’ours avant de l’avoir tué, il dénature et tronque cette assertion en déclarant : Il ne faut pas vendre la peau du loup avant… sans même pouvoir terminer la phrase. On dit la peau de l’ours et non la peau du loup
  • Au lieu de dire qu’il est Burkinabé, il déclare : je suis Malinké, mais je parle dix mille fois mieux la langue Soussou que la langue Malinké. À nos parents Malinkés d’en tirer les conséquences
  • Au lieu de dire que la peur a changé de camp et qu’il n’ose plus affronter verbalement le candidat du Peuple, El Hadj Cellou Dalein Diallo, Alpha Condé refuse d’assumer ses attaques voilées contre son successeur naturel dont il ne veut plus prononcer le nom. Pour ce faire, il insiste auprès de Boibouviers en martelant ceci : je n’ai jamais prononcé le nom de quelqu’un. J’ai dit seulement un opposant. Christophe Boibouviers persiste et signe que les piques d’Alpha Condé sont destinées à Cellou et Alpha d’insister: Monsieur Boibouviers, je n’ai jamais dit le nom de quelqu’un. J’ai bien dit un opposant. Quel ridicule de Président!

En avant, Cellou Dalein, pour occuper le Palais Sèkhotouréya, dès le 18 octobre prochain. Ce n’est pas un débat. Wassalam!»

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé à Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here