Home International « Je dirigerai l’Union Africaine d’ici quelques années… », Kemi Seba

« Je dirigerai l’Union Africaine d’ici quelques années… », Kemi Seba

« Je dirigerai l’Union Africaine d’ici quelques années… », Kemi Seba
« Je dirigerai l’Union Africaine d’ici quelques années… », Kemi Seba

Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes, Kemi Seba, a révélé ce vendredi 25 juin 2021, sa volonté de diriger un jour, l’Union Africaine. Le leader de la lutte pour l’autodétermination de l’Afrique assure être prêt à sacrifier le temps et tout ce qu’il faudra pour y parvenir.

Ce n’est pas une surprise pour les esprits avertis, car, de pion en pion, on voyait le panafricaniste aspirer à un poste décisionnel, où il pourra changer beaucoup de choses dans l’intérêt supérieur de l’Afrique. Kemi Seba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a révélé aux yeux du monde, ce vendredi, sa volonté de prendre les rênes de l’Union Africaine. « Je dirigerai l’Union Africaine d’ici quelques années, si Dieu me prête vie. Souvenez-vous de cette phrase. Souvenez-vous en bien », a déclaré Kemi Seba.

L’activiste franco-béninois dit être disposé à sacrifier tout ce qu’il faudra pour accéder à la tête de la plus grande institution africaine. « Ce n’est pas un rêve, c’est juste une nécessité. Peu importe le temps que cela me prendra, le sacrifice que cela me coûtera, j’en ai déjà fait beaucoup, j’en ferai beaucoup d’autres encore », a rassuré Kemi Seba. « Je sais depuis très longtemps que je suis né pour cela », a-t-il révélé.

A en croire les propos du président de l’ONG Urgences Panafricanistes, il veut accéder à ce poste, afin de corriger le tir, en rendant à l’Union Africaine, le sens qu’elle a perdu depuis longtemps. « Je dirigerai un jour cette institution, et lui rendrai le sens qu’elle a perdu depuis l’assassinat lâche du géant Kadhafi, qui était le dernier grand promoteur de cette solidarité africaine », a-t-il expliqué.

« Les peuples d’Afrique veulent l’union, mais nos dirigeants préfèrent la division, car chacun préfère faire son roitelet sur son petit territoire, plutôt que de défendre nos intérêts de manière commune. L’Afrique et sa diaspora méritent tout, mais nos dirigeants (à quelques exceptions près), se comportent comme des moins que rien. Cela changera. Nous travaillons dès aujourd’hui pour cela, au quotidien. Si seulement ils savaient… », a conclu Kemi Seba.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here