Home International «Je veux me présenter à la présidentielle», Martine Moïse

«Je veux me présenter à la présidentielle», Martine Moïse

«Je veux me présenter à la présidentielle», Martine Moïse
«Je veux me présenter à la présidentielle», Martine Moïse

Lors d’une interview accordée à Reuters, Martine Moïse, la veuve du président haïtien Jovenel Moïse a demandé à la communauté internationale de l’aider à traquer les personnes responsables de l’assassinat de son mari. Elle a aussi fait part de ses ambitions politiques, notamment celle de prendre les rênes d’Haïti comme l’aurait souhaité son défunt mari.

Martine Moïse porte un costume et une écharpe noirs suite aux blessures subies lors de l’agression nocturne. Dans une pièce entourée de gardes du corps, la veuve de Jovenel Moïse a déclaré lundi à Reuters que si les autorités haïtiennes avaient fait quelques progrès, elles craignaient que ceux-ci ne soient au point mort”. ““Les personnes qui ont fait ça sont toujours en liberté, et je ne sais pas si leurs noms seront un jour révélés. Tous les pays qui peuvent aider, s’il vous plaît, aidez-les”, a-t-elle lancé.

Près de deux mois après l’homicide de son mari, le 7 juillet, des aspects essentiels de l’affaire restent entourés de mystère. La police haïtienne a arrêté plus de trois douzaines de suspects, dont 18 mercenaires colombiens, un obscur médecin haïtiano-américain qui aspire à devenir président, et le chef de l’équipe de sécurité de Moise. “Ces personnes l’ont fait, mais quelqu’un a commandé, quelqu’un a donné de l’argent”, a déclaré Mme Moïse à Reuters.

Elle a mentionné qu’elle avait parlé à deux reprises avec le Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis et qu’elle pensait qu’ils “pourraient trouver les personnes qui ont financé ce crime odieux”. Des problèmes ayant affecté l’enquête en Haïti, un enquêteur s’est retiré, invoquant des problèmes de sécurité personnelle.

Martine Moïse a déclaré que le Premier ministre haïtien Ariel Henri devrait organiser des élections le plus rapidement possible pour assurer la stabilité. ““Je pense que le conseil que mon mari aurait donné est d’essayer d’organiser des élections. Avec des élections, vous pouvez trouver la paix, vous pouvez penser à long terme”, a-t-elle mentionné.

Les élections qui devaient initialement avoir lieu en septembre ont été reportées à novembre, et certains ont émis l’hypothèse d’un nouveau report après le tremblement de terre. “S’ils veulent qu’il y ait des élections, ils le feront”, a insisté Martine Moise.

Mme Moise a confirmé les propos qu’elle avait tenus dans l’interview sur sa curiosité à l’idée de se présenter à la présidence, mais elle a indiqué qu’elle s’occuperait d’abord de son foyer. “Je veux être candidate à la présidence. Je ne laisserai pas la vision du président mourir avec lui. Même avec le tremblement de terre, il y a beaucoup à faire en Haïti”, a-t-elle déclaré.

 

Doingbuzz

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here