Home International Le pasteur du « successeur de Talon », accusé de fraude et...

Le pasteur du « successeur de Talon », accusé de fraude et blanchiment d’argent

Le pasteur du « successeur de Talon », accusé de fraude et blanchiment d’argent
Le pasteur du « successeur de Talon », accusé de fraude et blanchiment d’argent

Le dimanche 6 novembre 2016, à Pretoria, en Afrique du Sud, le prophète Shepherd Bushiri avait prédit Daniel Edah comme le prochain président du Bénin. Actuellement, le jeune prédicateur milliardaire s’est enfuit au Malawi pour échapper à la justice Sud-africaine.

Poursuivis par la justice sud-africaine, le « prophète » Shepherd Bushiri et son épouse se sont enfuis au Malawi. Le prédicateur multimilliardaire est accusé de fraude et de détournement de fonds pour un montant de plusieurs millions d’euros. Il avait été arrêté avec son épouse Mary par les autorités sud-africaines et libéré sous caution le 4 novembre dernier.

A 37 ans, ce vrai businessman dont la fortune s’élèverait à 150 millions de dollars et qui se considère comme un « prophète », a fondé en 2010 au Malawi son église, l’Enlightened Christian Gathering (« rassemblement chrétien illuminé »). Prêchant la « théologie de la prospérité », qui postule que l’aisance financière est un signe de santé spirituelle, Shepherd Bushiri avait prédit Daniel Edah, le président du Bénin pour 2021.

« Ils ne parviendront pas, car votre appel ne vient pas de l’homme mais de Dieu. Je vais vous consacrer pour que, même s’ils vous volent des voix, Dieu vous donne des voix miraculeuses », a déclaré celui qui fuit actuellement la justice Sud-africaine. Et d’ajouter « je vois cet homme [ Daniel Edah, ndrl] comme président. Il va changer le Bénin et sous son règne, son pays sera aussi bien développé que Dubaï », a conclu l’homme d’affaires au train de vie fastueux qui a investi dans l’industrie minière, les télécoms ou encore l’hôtellerie de luxe.

Shepherd Bushiri, source de tensions diplomatiques

Poursuivis par la justice sud-africaine, Shepherd Bushiri et son épouse se sont enfuis au Malawi voisin. Au Malawi, il y a des suspicions concernant l’entourage du président Lazarus Chakwera, qui aurait aidé à la fuite du pasteur. L’avion présidentiel a en effet été bloqué sept heures sur le tarmac d’une base militaire de Pretoria (Afrique du Sud), le vendredi 13 novembre.

Shepherd Bushiri et son épouse se sont finalement rendus spontanément à la police du Malawi le 18 novembre, expliquant qu’ils risquaient de se faire tuer en restant en Afrique du Sud. Le tribunal de Lilongwe (la capitale du Malawi) les a remis en liberté sans condition, considérant que leur arrestation était illégale. Désormais, Pretoria a lancé une procédure d’extradition. Depuis la fuite du couple, la justice a saisi leur maison de Pretoria. Une ristourne pour Bushiri : sa valeur n’est estimée qu’à 300 000 euros.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here