Home International « Même si la Guinée remporte le mondial, on ne va pas avoir...

« Même si la Guinée remporte le mondial, on ne va pas avoir cette joie », des détenus célèbrent la chute de Condé

"Même si la Guinée remporte le mondial, on ne va pas avoir cette joie", des détenus célèbrent la chute de Condé

Le renversement du pouvoir d’Alpha Condé par le colonel Mamady Doumbouya a été fait exploser la joie des détenus politiques.  Selon l’adjoint au maire de la commune de Matam et militant de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), la situation est indescriptible.

Ismaël Condé raconte les coulisses de la célébration de la chute d’Alpha Condé dans l’émission « On refait le monde » sur Djoma TV.

« C’était surréaliste, on pouvait penser à tout sauf ça. On était à un moment donné dans le désespoir car pour avoir déconseillé Alpha Condé de ne pas faire le 3ème mandat, cela équivaut à une condamnation de 3 ou 4 ans (…). C’était une situation surréaliste. Le désespoir revenait petit à petit quand on voyait le président menacer en disant que la justice va sévir et que quiconque bouge ira en prison.

Et le dimanche 5 septembre, quand on a été réveillés par des coups de feu, on s’est demandés qu’est-ce qui se passe ? Est-ce qu’il y a une autre évasion à la maison centrale ? C’est ainsi qu’on a appris qu’il y a une tentative de coup d’Etat. Dans un premier temps, on apprend que tout est sous contrôle. Après, on nous a dit que d’autres détenus qui vont nous rejoindre. Et vers 15 h, on nous appris que le président a été arrêté. Et nous avons dit finalement que nos prières ont été entendues.

Au début, les gens étaient sur le qui-vive, il y avait une sorte de méfiance. Les gens se parlaient en petits groupes pour dire qu’ils ont appris la nouvelle. Certains osaient exprimer directement leur joie. On est dans un milieu carcéral. Si c’était un coup monté par les autorités, on avait peur que les choses nous retombent dessus. Quand on a vu le communiqué de Mamady Doumbouya sur la RTG, les langues commençaient à se délier. On a commencé à se faire des accolades. On avait un sentiment de satisfaction. Les détenus politiques et les autres prisonniers, tout le monde était content. C’étaient des cris, certains ont commencé à mettre de la musique. C’était un évènement exceptionnel, je n’avais vu cela. Même si la Guinée remporte la coupe du monde, on n’allait pas avoir cette joie.

Tout le monde était unanime que nous n’avons pas un problème de justice. On savait que notre cas était lié à la personne du président de la République. Une fois que le principal motif du problème est éliminé, on était tous unanimes que le problème n’allait plus exister. On n’avait pas de problèmes avec la justice. On avait un problème avec le chef de l’Etat. Donc on savait que sa chute était la fin de nos différents cauchemars ».

Vision Guinée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here