Home International Nigeria: un avion de chasse de l’armée de l’air porté disparu

Nigeria: un avion de chasse de l’armée de l’air porté disparu

Nigeria: l'avion de chasse de l'armée disparu a été abattu par Boko Haram
Nigeria: l'avion de chasse de l'armée disparu a été abattu par Boko Haram

Un avion de chasse de l’armée de l’air nigériane a été porté disparu dans l’État de Borno, dans le nord-est du Nigeria, ravagé par l’insurrection, ont annoncé les autorités jeudi matin.

L’avion, un Alpha Jet, était en mission dans le nord-est du Nigéria vers 17h quand les opérateurs de la tour de contrôle ont perdu ses traces sur les radars, ont annoncé les médias locaux et l’armée nigériane. Dans un tweet mercredi soir, le porte-parole de la Nigerian Air Force, Edward Gabkwet, a précisé que « l’Alpha-Jet de la NAF a perdu le contact avec les radars à l’Etat de Borno alors que l’appareil était en train soutenir des troupes terrestres » dans un opération contre Boko Haram. « Depuis, tous les efforts pour établir un contact avec l’avion n’ont abouti à aucun résultat positif », a précisé le porte-parole de la NAF ajoutant que des équipes de spécialistes et des secours tentent de localiser l’avion et d’entrer en contact avec l’équipage. « La perte du contact radar s’est produite vers 17h08, le 31 mars 2021 ».

L’Alpha-Jet est un avion de conception franco-allemande (Dassault-Breguet/Dornier), datant de 1970. L’appareil est conçu pour l’attaque au sol et l’entraînement. Il est utilisé dans la lutte contre le terrorisme par une dizaine de pays, dont le Nigeria, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Togo, selon le site internet du constructeur français Dassault.
Les médias locaux craignent que l’aéronef ne soit abattu par des combattants de Boko Haram, très actifs dans le nord-est du Nigeria et dans la zone du Lac Tchad.

Perte d’un autre avion de l’armée de l’air

Ce développement intervient quelques semaines après qu’un autre avion de l’armée de l’air, un Beechcraft KingAir B350i, se soit écrasé après avoir signalé une panne de moteur alors qu’il se rendait à Minna, dans l’État du Niger. L’avion se dirigeait vers cette destination pour effectuer des missions de surveillance au-dessus de l’État du Niger et de ses environs dans le cadre des efforts visant à obtenir la libération des étudiants et du personnel enlevés au Government Science College de Kagara, dans l’État du Niger.

L’accident du 21 février a entraîné la mort du lieutenant d’aviation Haruna Gadzama (capitaine), du lieutenant d’aviation Henry Piyo (copilote), du lieutenant d’aviation Micheal Okpara (spécialiste du système d’observation tactique aéroporté (ATOS)), l’adjudant Bassey Etim (spécialiste ATOS), le sergent de section Olasunkanmi Olawunmi (spécialiste ATOS), le sergent Ugochukwu Oluka (spécialiste ATOS) et l’aviateur Adewale Johnson (technicien de bord).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here