Home International Quand Gbagbo appelle Ouattara « Président » et reconnaît enfin la légitimité...

Quand Gbagbo appelle Ouattara « Président » et reconnaît enfin la légitimité de son pouvoir

Quand Gbagbo appelle Ouattara « Président » et reconnaît enfin la légitimité de son pouvoir
Quand Gbagbo appelle Ouattara « Président » et reconnaît enfin la légitimité de son pouvoir

Le Président de la République, Alassane Ouattara a reçu comme prévu à la Présidence de la République, Laurent Gbagbo ce mardi 27 juillet 2021. L’ancien Président de la République a profité de l’occasion pour plaider la libération des prisonniers politiques au Président Alassane Ouattara, reconnaissant enfin la légitimité de son pouvoir.

Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ont eu un entretien en tête à tête ce mardi 27 juillet 2021. A en croire l’ancien Président par ailleurs ancien prisonnier de la Cour péale internationale (CPI), leur entretien a porté sur la Côte d’Ivoire, mais également sur les prisonniers incarcérés lors des différentes crises. « J’aimerais que le Président fasse tout ce qu’il peut pour les libérer. Le Président a les moyens, c’est lui qui juge l’opportunité des moyens et des moments pour ces libérations. Donc, j’ai insisté sur cela », a laissé entendre Gbagbo au sortir de sa rencontre avec Alassane Ouattara, reconnaissant enfin la légitimité de son pouvoir. « A part cela, nous avons parlé de la Côte d’Ivoire qui doit aller de l’avant, qui doit marcher, qui doit se parler, qui doit discuter », a-t-il indiqué.

« Des calendriers nous ont amenés à avoir cette rencontre aujourd’hui. Je dois dire que j’en suis ravi et je crois que surtout le peuple de Côte d’Ivoire qui attendait cela avec beaucoup d’impatience. Maintenant c’est chose faite. Et je voudrais que nous puissions nous féliciter d’avoir eu cette rencontre qui a été cordiale et fraternelle », a dit pour sa part Alassane Ouattara.

Avant d’ajouter : « Parce que Laurent est mon jeune frère et mon ami. Bien sûr il y a eu cette crise qui a créé des divergences mais cela est derrière nous. Ce qui importe c’est la Côte d’Ivoire, c’est la paix pour notre pays. Nous nous sommes convenus de nous revoir de temps en temps. Certainement après le mois d’août pour continuer ces entretiens et associer le moment venu des personnes à ces entretiens. Mais je crois que c’est important que les uns et les autres puissent comprendre que nous avons décidé que c’était important de rétablir la confiance et de faire en sorte que les Ivoiriens se réconcilient ».

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here