Home International Soutien russe à la Centrafrique : la France lance les représailles

Soutien russe à la Centrafrique : la France lance les représailles

Soutien russe à la Centrafrique : la France lance les représailles
Soutien russe à la Centrafrique : la France lance les représailles

Les relations entre la Centrafrique et la France sont clairement tendues, depuis que Bangui a décidé de se tourner vers la Russie. Selon la chef de la diplomatie centrafricaine, il faudra bien que chaque pays se concentre sur sa prospérité et les moyens de se développer.

Alors que la Centrafrique s’est tournée vers la Russie pour l’aider à défendre son territoire contre les rebelles, après l’échec évident de la France dans cet exercice, Paris ne semble pas avoir digéré le fait d’avoir été presque mise de côté par son ancienne colonie. Dans un entretien avec le média russe Sputnik, la ministre centrafricaine des Affaires étrangères a révélé que la France avait suspendu certaines aides au pays.

« Dans le cadre de la coopération actuelle, il est vrai que la République française a annoncé la suspension de certains appuis financiers. Je comprends les difficultés mais ces appuis sont nécessaires pour la RCA. Si cette suspension se justifie par les difficultés que la France rencontre, il nous faut rediscuter et voir comment on peut faire autrement », Sylvie Baïpo-Temon. On se doute bien que cette décision française est une sorte de représailles, suite aux accointances centrafricaines avec Moscou, même si officiellement il n’en est rien.

« Le multilatéralisme essaye de tenir bon face à cette crise, mais il est aussi important qu’au niveau national, chaque pays puisse identifier d’autres potentialités, ce qui est totalement compréhensible », a déclaré Baïpo-Temon, se prononçant sur l’aide militaire russe et sur le fait que chaque pays avait le droit et le devoir de travailler avec plusieurs partenaires pour son propre bien-être. Sur ce point, elle souligne qu’avec la France, les liens étaient historiques et que, malgré les divergences, ils ne sont pas rompus.

« La RCA a été un territoire français, a été une colonie française, avant son indépendance et, de ce fait, nous sommes historiquement liés à la République française. La République française est un partenaire privilégié. Nous avons, en commun, cette langue qui, au-delà de tout, nous unit. Il s’agit de pouvoir trouver, en tout cas, l’adaptation nécessaire, suivant l’évolution du monde, améliorer notre relation de coopération, afin que celle-ci soit bénéfique mutuellement pour nos deux peuples », a-t-elle souligné.

« (…) comme dans toute famille, dans tout lien, dans toute relation, vous pouvez avoir des incompréhensions, des malentendus; mais, ce qui est important, c’est de ne pas escalader les tensions, plutôt d’aller vers l’apaisement et surtout vers la discussion. Il faut s’entendre, il faut s’écouter, il faut travailler ensemble », ajoute la cheffe de la diplomatie centrafricaine, Sylvie Baïpo-Temon.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here