Home International Tension avec Londres: Poutine parle d’une 3ème guerre mondiale

Tension avec Londres: Poutine parle d’une 3ème guerre mondiale

Tension avec Londres: Poutine parle d'une 3ème guerre mondiale
Tension avec Londres: Poutine parle d'une 3ème guerre mondiale

Le président Vladimir Poutine a qualifié la violation des eaux territoriales russes par le navire de guerre britannique HMS Defender de « provocation ». Il a également affirmé que les alliés américains de Londres étaient impliqués dans l’incident de la semaine dernière, près de la Crimée.

Moscou a indiqué la semaine dernière qu’un navire militaire britannique, le HMS  Defender, avait violé ses eaux et avait été forcé à rebrousser chemin par des tirs de sommation. Mercredi, s’exprimant lors de son émission annuelle « Direct Line », Vladimir Poutine est revenu sur cet incident en mer noire et a qualifié la violation des eaux territoriales russes par le navire de guerre britannique HMS  Defender  de « provocation ».

Poutine a également souligné un point intrigant ; il a assuré que même si Moscou avait coulé le navire britannique, cela n’aurait pas conduit à la Troisième Guerre mondiale, car les « provocateurs » savaient qu’ils ne pourraient pas la gagner. « Même si nous avions coulé ce navire, il serait encore difficile d’imaginer que le monde serait au bord de la Troisième Guerre mondiale. Parce que ceux qui font cela savent qu’ils ne peuvent pas sortir victorieux de cette guerre. C’est une chose très importante », a expliqué le président.

Le président russe a également affirmé que les alliés américains de Londres étaient impliqués dans l’incident de la semaine dernière près de la Crimée, rapporte RT. Poutine a révélé qu’un avion stratégique américain avait décollé d’un aérodrome de l’île de Crète et s’était envolé vers la Russie le matin avant que le HMS  Defender  n’entre dans les eaux russes. Cependant, malgré la provocation, les deux membres de l’OTAN ne veulent pas d’un conflit, et il n’est pas vrai de dire que le monde est maintenant au bord d’une guerre mondiale, a-t-il déclaré.

Le président a également réfléchi aux raisons exactes de la provocation britannique, notant que les questions discutées  lors de son récent sommet avec son homologue américain, Joe Biden, à Genève pourraient offrir une explication. « Pourquoi était-il nécessaire de faire une telle provocation ? Pour quelle raison? Pour montrer qu’ils n’ont aucun respect pour le choix des Criméens de rejoindre la Russie ? », s’est-il demandé.

Poutine a critiqué l’Occident pour son hypocrisie, notant que Moscou avait ordonné à ses troupes de s’éloigner de la frontière ukrainienne plus tôt cette année, après que la Russie a reçu des plaintes. « Nous l’avons fait. Mais au lieu de réagir positivement et de dire : ‘OK, nous comprenons votre réaction à notre indignation’, à la place, qu’ont-ils fait ? Ils sont venus à nos frontières », a déclaré Poutine.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here