Home International USA: Joe Biden chasse une vingtaine de diplomates russes

USA: Joe Biden chasse une vingtaine de diplomates russes

USA: Joe Biden chasse une vingtaine de diplomates russes
USA: Joe Biden chasse une vingtaine de diplomates russes

Alors que les Etats-Unis ont annoncé être dans l’obligation de limoger du personnel de ses représentations en Russie, Washington a procédé à des représailles contre les diplomates russes en poste aux Etats-Unis.

Selon un rapport de l’agence Reuters, l’ambassadeur de Russie aux Etats-Unis a déclaré que Washington avait demandé à 24 diplomates russes de quitter le pays avant le 3 septembre après l’expiration de leur visa. Anatoly Antonov n’a pas dit si la demande américaine était motivée par un différend particulier, et il n’y a eu aucun commentaire immédiat de Washington.

« Presque tous partiront sans remplacement parce que Washington a brutalement resserré les procédures de délivrance de visas », a déclaré Antonov dans une interview au magazine National Interest publiée dimanche. Cette annonce intervient quelques heures seulement après que la maison blanche a révélé qu’elle était dans l’obligation de licencier près de 200 employés à la suite d’une interdiction russe d’employer du personnel non-américain dans ses représentations.

Moscou et Washington ont longtemps différé sur une série de questions, et les liens se sont encore effondrés après que le président américain Joe Biden a déclaré qu’il pensait que le président russe Vladimir Poutine était un tueur. Les tensions se sont quelque peu apaisées après que Biden a rencontré Poutine pour des entretiens le 16 juin, ce qui a même conduit au retour de l’argent de certains investisseurs étrangers dans des obligations d’État russes.

« Nous espérons que le bon sens prévaudra et que nous pourrons normaliser la vie des diplomates russes et américains aux Etats-Unis et en Russie sur le principe de la réciprocité », a déclaré Antonov. Antonov a également déclaré qu’il espérait que le dialogue récemment entamé entre les États-Unis et la Russie sur les questions de cybersécurité se poursuivrait. « En option, nous pouvons débattre des cybermenaces contre les systèmes de contrôle des armements, etc », a-t-il ajouté.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here