Home International USA : Kim Kardashian citée dans une sale affaire

USA : Kim Kardashian citée dans une sale affaire

USA : Kim Kardashian citée dans une sale affaire
USA : Kim Kardashian citée dans une sale affaire

Kim Kardashian, l’épouse de Kanye voit son nom cité dans une affaire de trafic d’objet d’art. L’objet en question serait une antiquité romaine datant du 1er siècle après JC. Le gouvernement américain suite à une offensive juridique de l’Italie, a donc ordonné la saisie de l’objet d’art. Une affaire qui pourrait éclabousser la star de téléréalité. Car selon les sources officielles, les documents d’importation désignaient le marchand d’art Axel Vervoordt comme importateur et Kardashian comme destinataire.

Une affaire délicate pour l’ex épouse de Kanye West

L’affaire en vérité remonte à 2016, lorsque la statue antique est arrivée au port de Los Angeles dans un lot d’antiquités et de meubles et de décorations d’une valeur totale de 745 882 dollars. Seulement le colis a attiré l’attention des autorités américaines des douanes et de la protection des frontières. Car les documents de la plainte fédérale, le transporteur et la maison de consignation chargée de la déclaration du colis, ont tous les deux donné des informations contradictoires.

La maison de consignation a déclaré à l’origine que la statue avait été acquise à la Galerie Chenel à Paris en 2012 par le célèbre marchand d’art Axel Vervoordt, et ce dernier contacté a confirmé que la statue ne venait pas d’Italie. Alors que le transporteur lui, avait d’abord déclaré que la statue provenait d’Italie, avant plus tard, de se rétracter. Pour les autorités douanières il y avait là matière à investigations et le lot contenant la statue avait été confisqué.

Les enquêtes ont montré que la sculpture, décrite comme un “Fragment de Samian Athena de Myron, calcaire, romain, 1er – 2ème siècle après JC“, a été à l’origine pillé en Italie. Or en vertu de la convention de l’UNESCO, les objets d’intérêt culturel et historique découverts après 1970 ne peuvent être retirés de leur pays d’origine que dans le cadre d’un accord spécial.

Et les États-Unis ont restreint les importations de matériel archéologique en provenance d’Italie. Tout importateur a désormais besoin d’une documentation claire autorisant l’importation ou d’autres documents tels qu’un affidavit, une licence ou un permis attestant que l’exportation n’a pas enfreint les lois du pays d’origine. Kim Kardashian malgré sa connexion avec Axel Vervoordt, nie avoir importé un quelconque objet volé.  

Source : LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here