Home Justice Affaire 39 ha : Georges Bada et cie attendent les réquisitions du...

Affaire 39 ha : Georges Bada et cie attendent les réquisitions du procureur

Affaire 39 ha : Georges Bada et cie attendent les réquisitions du procureur
Affaire 39 ha : Georges Bada et cie attendent les réquisitions du procureur

La troisième audience dans le procès de l’ex- maire d’Abomey-Calavi et de ses co-accusés s’ouvre ce mardi 27 juillet 2021 devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

Georges Bada et ses coaccusés comparaissent à nouveau devant la CRIET. Après un renvoi de la deuxième audience mardi 13 juillet 2021, le procès reprend ce mardi 27 juillet. Cette nouvelle audience doit permettre au ministère public représenté par le procureur spécial Mario Mètonou de faire sa réquisition et aux avocats de la défense de plaider pour leurs clients.
Mis en cause par l’ex-maire Georges Bada, l’actuel préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia et l’ex-ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, Barnabé Dassagli ont été écoutés par les magistrats en charge du dossier. Mais l’audition de Barnabé Dassigli s’est terminée plus tôt que prévu. L’ancien ministre a fait un malaise et a été évacué de la salle.
Leur audition a permis à la CRIET d’écouter leurs versions des faits et de déterminer leurs rôles dans le dossier de présumé bradage des 39 hectares à Abomey-Calavi. Lors de sa déposition à la barre mardi 06 juillet 2021, l’ex maire Georges Bada avait dégagé toute sa responsabilité. Il a affirmé avoir agi sous l’ordre de ses supérieurs hiérarchiques. Il s’agit du préfet Codjia et de l’ex-ministre Dassagli au moment des faits.
Ancien maire d’Abomey-Calavi entre 2015 2020, Georges Bada a été placé en détention provisoire depuis décembre 2020 dans le dossier des 39 hectares. Une vingtaine de personnes dont des chefs d’arrondissement et cadres de la mairie d’Abomey-Calavi séjournent également en prison. Elles sont poursuivies pour trois chefs d’accusation «association de malfaiteurs, escroquerie et abus de fonction».
Banouto

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here