Home Justice Bénin : 39 hauts gradés de l’armée dans le viseur de la...

Bénin : 39 hauts gradés de l’armée dans le viseur de la justice, la raison

Bénin : 39 hauts gradés de l'armée dans le viseur de la justice, la raison
Bénin : 39 hauts gradés de l'armée dans le viseur de la justice, la raison

Près d’une quarantaine d’agents des forces armées béninoises sont soupçonnés d’enrichissement illicite après avoir effectué des dépôts à terme en plusieurs milliards dans des banques de la place.

Au total, 39 officiers supérieurs des forces armées, composés notamment des douaniers, des militaires et des commissaires de police pourront bientôt se retrouver entre les mailles de la justice pour une affaire de blanchiment de capitaux. En effet, les avoirs financiers et les nombreux biens immobiliers de ces agents soupçonnés dépassent largement les seuils probables de leur revenu. Ces derniers ont entre 100 millions et de 2 milliards de FCFA en dépôt à terme dans trois banques de la place alors que leurs salaires varient entre 500.000 F et 3.000.000 FCFA.

Selon les informations rapportées par le quotidien Le Potentiel, les autorités judiciaires sont sur le point de procéder à une vérification des avoirs de toutes natures détenus par ces officiers de haut rang. Ainsi, le centre de traitement des informations financières serait déjà engagé pour une procédure des sources d’enrichissement de ses fonctionnaires de l’Etat béninois dont les salaires et autres avantages cumulés sont en dessous des avoirs enregistrés au niveau des banques.

Toutefois, si ces officiers n’apportent pas les preuves de ce virement rocambolesque, il risque d’être déposés en prison pour blanchiment d’argent et de capitaux comme recommandé par les articles 375 du Code pénal, les articles 7 et 113 de la loi n° 2018-17 du 25 juillet 2018 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en République du Bénin.

Pour rappel,  un ancien Directeur général de la douane et des droits indirects avait été interpellé et écouté par la Brigade économique et financière pour la même cause. Il lui est reproché d’avoir déposé sur un compte bancaire en dépôt à terme (DAT) la somme d’un milliard (1 000 000 000) de francs CFA alors que le cumul de tous ses salaires pendant toute sa carrière n’envoisine pas ce montant.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here