Home Justice Bénin – Affaire parfaite de Banamè : Un dossier unique en son...

Bénin – Affaire parfaite de Banamè : Un dossier unique en son genre ?

benintimes-benin-affaire-parfaite-de-baname-un-dossier-unique-en-son-genre?
benintimes-benin-affaire-parfaite-de-baname-un-dossier-unique-en-son-genre.

Il y a très peu de temps, le procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET), a mis en garde, les responsables de l’Église de Banamè contre une affaire similaire à Icc-services. Mais depuis, ce dossier où beaucoup ont opiné semble être rangé au placard.

Le dieu autoproclamé de Banamè avait un différend avec la justice de son pays. Suspectée d’être l’instigatrice d’une affaire confuse de prêt immobilier, Parfaite Banamè avait été dissuadé tant de fois de renoncer au plus vite à ce projet. Le procureur spécial près la CRIET avait averti dans un communiqué de presse le 21 juin 2019, l’église et ses dirigeants. Pour enfoncer davantage le clou, un signal de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF) a permis de découvrir une somme importante sur ses comptes en banque. Gilbert Togbonon, épris du respect des lois de la République, a ordonné le 24 juin 2019, la mise sous scellés des avoirs de Parfaite Banamè.

Depuis ce temps, plus de nouvelles. Le procureur assez rapide sur les dossiers du genre, semble reculer devant le dieu de Banamè. De plus, l’église dont il s’agit s’est fait représenter au cours de la célébration officielle de 1er août. Ce qui laisse les Béninois ébahis. Ses responsables semblent sous de bonnes gardes.

Le procureur connu de ses pairs exemplaires dans l’exercice de sa profession, ferait mieux de reprendre cette affaire. En tout cas, c’est ce que souhaite une partie du peuple béninois. Cela lui vaudrait le mérite de la confiance des Béninois. Peut-être un non lieu ou une erreur matérielle serait intervenu dans la conduite de cette affaire. Ce qui contraindrait les magistrats à ne plus aller jusqu’au bout.

Il est nécessaire qu’un communiqué officiel vienne éclairer les uns et les autres. Ceci évitera les appréciations diverses et erronées de part et d’autre. Ou serait-ce un dossier spécial demandant un traitement spécial ? Si Togbonon réactive le dossier, cela donnerait plus du crédit à notre juridiction spéciale au-delà des frontières. Surtout que cette image est en train d’être salie à l’étranger.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here