Home Justice Bénin – Fraude à l’examen de permis de conduire: un candidat et...

Bénin – Fraude à l’examen de permis de conduire: un candidat et son moniteur condamnés

Bénin - Fraude à l'examen de permis de conduire: un candidat et son moniteur condamnés
Bénin - Fraude à l'examen de permis de conduire: un candidat et son moniteur condamnés

Un candidat et son moniteur ont été condamnés, le 30 avril dernier, chacun à vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis, un million (1.000.000) FCFA d’amende à verser au Trésor public. Les inculpés avaient été arrêtés pour tricherie en mars dernier lors de l’examen dématérialisé du permis de conduire.

Selon les faits qui se sont déroulés le jeudi 1er avril 2021, le candidat Medéssè Aimé Bankolé a été repéré par les surveillants de salle. « Les réponses aux questions de l’épreuve s’affichaient sur l’écran de sa montre et il les reportait allègrement sur son Smartphone de composition » lors de l’examen à l’obtention du permis de conduire. Les surveillants ont surpris après quelques recherches le moniteur, Boris Kouke qui « accroupi dans la brousse sise derrière la salle de composition » envoyait « les réponses au candidat via son téléphone portable ». Le candidat et son moniteur ont été interpellés.

Le mardi 6 avril, ils ont été présentés au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Cotonou qui a décidé de les placer sous mandat de dépôt pour des faits de tricherie.

À la barre le 30 avril, les prévenus passent aux aveux. Ils reconnaissent les faits. Le candidat Medéssè Aimé Bankolé écope de vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis et d’un million (1.000.000) FCFA d’amende à verser au Trésor public. Il est interdit de dépôt de dossiers et de passage de l’examen du permis de conduire pendant une durée de trois (03) ans. Le moniteur Boris Kouke est condamné à vingt-quatre (24) mois de prison dont un (01) mois de prison ferme et vingt-trois (23) mois avec sursis ; un million (1.000.000) de francs CFA d’amende à verser au Trésor public. Il est frappé d’une interdiction de former les candidats pour l’examen en vue de l’obtention du permis de conduire pendant une durée trois (03) ans et à la suspension et au retrait de son permis de conduire pendant une durée de trois (03) ans.

Depuis la mise en place des réformes dont l’organisation de l’examen dématérialisé du permis de conduire, des réseaux de faussaires de permis de conduire et d’autorisation des cartes de transport falsifiés ont été démantelés. Plusieurs personnes ont été arrêtées et placées sous mandat de dépôt.

24HB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here