Home Justice Bénin: le patron de l’Ocertid déposé en prison

Bénin: le patron de l’Ocertid déposé en prison

Bénin: le patron de l’Ocertid déposé en prison
Bénin: le patron de l’Ocertid déposé en prison

Le premier responsable de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et des Précurseurs (Ocertid), mis aux arrêts de rigueur dans l’affaire Sonimex, a rejoint la prison depuis la soirée du lundi 28 juin 2021. Il a été placé en détention provisoire après présentation au procureur spécial de la Criet.

Le patron de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et des Précurseurs (Ocertid) n’est plus libre de ses mouvements. Selon Frissons radio, le commissaire principal de police Constant Badet, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été placé sous mandat de dépôt ce lundi.

Écoutés par la police judiciaire et présentés au procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), lui et l’adjoint de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs, ont été déposés à la prison civile d’Abomey-Calavi. Frissons radio rapporte qu’ils sont poursuivis pour abus de fonction et complicité dans d’acquisition de stupéfiants.

Dans cette affaire, au total 11 personnes sont déjà privées de liberté. Il s’agit du président directeur général de la Société Sonimex, des agents d’une société de consignation, 2 agents enleveurs, le commissaire principal de police Constant Badet et l’adjoint de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs.

Les faits…

Selon l’information rapportée par Frissons radio, 150 plaquettes de cocaïne (un peu plus de 145 kg), ont été découvertes dans l’un des 20 conteneurs de sucre achetés par Séraphin Yéto, PDG de Sonimex. L’affaire remonte à quelques semaines en arrière.

Les conteneurs en provenance du Brésil avec un détour par l’Espagne, appartiendraient à un expatrié français. Ce dernier les a revendu au patron de la Sonimex. Aux premières heures de l’affaire, l’Ocertid et l’Unité mixte de contrôle des conteneurs sont intervenus.


Les conteneurs ont été bloqués et le passeport de l’expatrié français saisi. Mais par la suite, le passeport lui a été restitué. Il y a eu également main levée pour favoriser la sortie des conteneurs du port. C’est ce qui a d’ailleurs fait éclater l’affaire. Séraphin Yéto et les premières personnes interpellées, sont poursuivis pour trafic de drogue et corruption.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here