Home Justice Bénin – Mis en liberté de Toboula : grâce présidentielle ou bonne...

Bénin – Mis en liberté de Toboula : grâce présidentielle ou bonne conduite, le Procureur Togbonon explique

benintimes-benin-mis-en-liberte-de-toboula-grace-presidentielle-ou-bonne-conduite-le-procureur-togbonon-explique
benintimes-benin-mis-en-liberte-de-toboula-grace-presidentielle-ou-bonne-conduite-le-procureur-togbonon-explique

Depuis le mardi 27 août 2019, la rumeur selon laquelle l’ancien préfet du département du Littoral Modeste Toboula est mis en liberté, est grande. Certains organes estiment qu’il a bénéficié de la grâce présidentielle mais d’autres disent qu’il a été libéré à cause de sa bonne conduite. Approché, le Procureur Gilbert Togbonon donne son opinion sur la question.

Depuis l’annonce de libération de l’ancien préfet Modeste Toboula, plusieurs rumeurs circulent concernant le sujet. Face aux divers commentaires, le Procureur Gilbert Togbonon, près la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) a donne son avis, indique BWT. Selon lui, s’il est vrai que l’ancien préfet du département du Littoral est en liberté, cela ne serait dû à l’effet de la grâce présidentielle prononcée par le Président de la République, le 1er août dernier.  »  La grâce présidentielle n’est pas encore donnée parce que c’est le Conseil supérieur de la magistrature qui statue  » a-t-il précisé au micro de « Banouto ».

Est-ce donc à cause de sa bonne conduite en prison qu’il a été libéré ? À cette question, le Procureur de la CRIET ne saurait y répondre. « Rien ne me concerne là, je présente au juge, le juge condamne, mon job est fini. C’est le régisseur de la prison qui présente un dossier au Garde des Sceaux pour les détenus qui se sont bien comportés  » a-t-il stipulé.

Détaillant la procédure qui aboutit à la liberté conditionnelle, le Procureur Gilbert Togbonon estime que cela relève du pouvoir discrétionnaire du ministre de la justice. Ce dernier prend une telle décision en faisant recours au rapport de la commission de surveillance des prisons. Cette commission « statue et fait l’élection de ceux qui se sont bien comportés et envoie la liste au ministre de la Justice » a-t-il mentionné.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here