Home Justice Bénin: Sunday Igboho revient à la charge après ses propos sur Me...

Bénin: Sunday Igboho revient à la charge après ses propos sur Me Salami et ses collègues

Bénin: Sunday Igboho revient à la charge après ses propos sur Me Salami et ses collègues
Bénin: Sunday Igboho revient à la charge après ses propos sur Me Salami et ses collègues

Alors qu’il avait dézingué le collège de ses avocats avec à leur tête Me Ibrahim Salami dans un message audio enregistré depuis sa cellule à la prison civile de Cotonou, Sunday Igboho est revenu à la charge pour demander à ses partisans en colère de la Nation Yoruba, de pardonner à ses avocats béninois.

Dans un  audio devenu viral sur les réseaux sociaux il y a quelques jours, l’activiste nigérian Sunday Igboho qui milite pour la création de l’Etat Yoruba dans le sud-ouest du Nigéria a critiqué sans langue de bois tout son collège d’avocats basés en République du Bénin, dirigés par Ibrahim Salami, pour n’avoir obtenu aucun résultat tangible dans son dossier.  Il s’est également plaint de ses allégations de mauvais traitements et d’abandon en prison par Salami et les autres avocats, bien qu’ils aient reçu environ 5 millions de nairas chacun.

A la suite de cette déclaration qui a suscité la colère de plusieurs partisans de l’activiste, Me Salami était monté au créneau pour apporter quelques explications. Le défenseur de l’activiste nigérian a indiqué que son client était en colère contre lui et d’autres membres de l’équipe juridique parce qu’il estime qu’il n’a aucune raison de rester en détention pendant plus d’un mois au Bénin.  « Il veut que les choses soient faites plus rapidement », a déclaré l’avocat en yoruba.

Pour donc apaiser la colère de ses militants après les explications de son avocat, Sunday Igboho a envoyé l’un de ses proches implorer le pardon de ses partisans pour son avocat. « Il a dit que nous devrions lui pardonner, tous les combattants de la liberté et ceux qui ont diffusé son nom partout. Il a besoin de nous et nous avons besoin de lui, donc nous avons tous besoin les uns des autres » a déclaré Aare Almaroof Bobagunwa Yekini, dans une vidéo.

Et d’ajouter : « Igboho est notre demi-dieu au Nigeria, c’est un guerrier fort. Il n’insulte pas les gens, et il déteste aussi les insultes. Nous devons pardonner l’avocat salami. Mais Il est maintenant temps pour vous de faire le nécessaire. Une fois que vous aurez fait ce qu’il fallait, nous vous féliciterons largement » a conclu le proche de l’activiste.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here