Home Justice Justice : Bertin Koovi dit avoir bénéficié d’une ordonnance de «non-lieu»

Justice : Bertin Koovi dit avoir bénéficié d’une ordonnance de «non-lieu»

Justice : Bertin Koovi dit avoir bénéficié d'une ordonnance de «non-lieu»
Justice : Bertin Koovi dit avoir bénéficié d'une ordonnance de «non-lieu»

Dans le dossier « incitation à la haine et à la violence », Bertin Koovi a bénéficié d’une ordonnance de non-lieu de la justice béninoise. Il a, lui-même, donné l’information ce lundi 16 août 2021.

Même si son nom figure encore sur la liste des personnes recherchées par la justice béninoise, Bertin Koovi dit ne plus être poursuivi. Il a confié à BENIN WEB TV que le dossier dans lequel un mandat d’arrêt a été décerné contre sa personne, est déjà vidé. Il affirme qu’en absence de preuves, le juge en charge du dossier a dû prendre une ordonnance de non-lieu. Selon ses dires, ladite ordonnance a été prise depuis le 21 mai 2021 par le juge d’instruction du 4è cabinet du Tribunal de Cotonou.

En ce qui concerne la présence de son nom sur la liste des personnes recherchées, Bertin Koovi pense que le retrait ne devrait pas tarder. A le croire, la procédure est déjà en cours. Il faut signaler que c’est contre toute attente que Bertin Koovi est rentré de l’exil en mars 2021. Reçu à deux reprises par le Chef de l’Etat, il a eu l’occasion de faire la paix avec ce dernier et avec la République, comme il le dit lui-même.

Bertin Koovi recherché pour incitation à la haine et à la violence

Selon les informations disponibles sur le site du ministère de la justice, Bertin Koovi est sous le coup d’un mandat d’arrêt. Ledit mandat est émis et notifié à l’Interpol le 17 mai 2019. Bertin Koovi est accusé d’incitation à la haine et à la violence, un dossier confié au Tribunal de première instance de Cotonou.

En avril 2019, Bertin Koovi, ancien candidat à la présidentielle, avait été arrêté en Guinée équatoriale. Selon ses dires, il aurait été signalé à la justice équato-guinéenne comme quelqu’un qui voulait déstabiliser le régime Patrice Talon. Après plusieurs mois passés en prison, il a été libéré pour manque de preuves.

Après sa libération, Bertin Koovi s’est exilé en Bolivie et a intensifié ses critiques contre le gouvernement béninois. Il était un opposant de type particulier. Sans parti politique formel, Bertin Koovi est connu pour ses prises de position acerbes contre le régime à travers des enregistrements audio sur la toile.

Bertin Koovi devenu subitement soutien et défenseur de Patrice Talon

Depuis quelques semaines, Bertin Koovi a brusquement changé de veste. Il se définit désormais comme un soutien de Patrice Talon. Il quitte donc son statut d’opposant et appelle à un second mandat pour Patrice Talon, candidat à sa propre succession, pour le compte de la présidentielle du 11 avril 2021.

S’il est vrai que les raisons de ce changement de virage n’ont pas convaincu beaucoup, Bertin Koovi assume son nouveau choix. Il ravale ses vomissures et justifie son acte par les fruits qui, selon lui, auraient tenu la promesse des fleurs du « Nouveau Départ ». Il avait même promis descendre sur le terrain pour battre campagne pour son désormais ancien adversaire politique.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here