Home Justice Scandale à la douane: liste des inspecteurs suspendus et remplacés

Scandale à la douane: liste des inspecteurs suspendus et remplacés

Scandale à la douane: liste des inspecteurs suspendus et remplacés
Scandale à la douane: liste des inspecteurs suspendus et remplacésScandale à la douane: liste des inspecteurs suspendus et remplacés

Le Directeur général des douanes et droits indirects nomme de nouveaux cadres à Hillacondji . Il s’agit d’une décision prise suite à la découverte d’une fraude douanière ayant occasionné un manque à gagner de plus de 300 millions de francs CFA à la caisse de l’Etat.

Épinglés dans une affaire de malversations financières, quatre des douaniers en poste à Hillacondji sont suspendus de leurs fonctions. Il s’agit du receveur Ali Aboubakar, chef brigade (CB) Achille Allosogbé, chef brigade adjoint (CBA) Mohamadou Soumanou et l’inspecteur Salifou Boukary Maboudou.

Les intéressés ont été aussitôt remplacés par d’autres douaniers qui assureront en attendant l’intérim aux différents postes. Selon la correspondance de la direction des douanes adressée aux services déconcentrés, les personnes dont les noms suivent sont affectées à la frontière d’Hillacondji.

  • CBA par intérim : Chaudieu Amoussou ;
  • Receveur par intérim : Roukayatou Yara Boni ;
  • COC par intérim : Mathieu Cossi Aihunzoun ;
  • CBA par intérim : Clément Vikpodigni.

Retour sur le dossier de malversations financières…

Le vendredi 20 août 2021, la Brigade économique et financière (BEF) a interpellé et auditionné le chef brigade du poste de douane de Hillacondji, à la frontière bénino-togolaise, Achille Allossogbé, l’inspecteur liquidateur, Salifou-Boukary Maboudou, le receveur Ali Aboubakar et le transitaire Gustave Mèhinto.

Après cette audition, toutes ces personnes sont gardées à vue. Accusées de déclaration financière frauduleuse, elles ont été présentées au procureur de la cour spéciale.

Le système, monté et huilé depuis 2019, par ces mis en cause dans une affaire présumée de corruption, a déjà fait un manque à gagner de plus de 360 Millions de francs CFA à la caisse de l’Etat.

Le pot aux roses a été découvert suite aux impayés constatés par le receveur de Hillacondji. Le bilan de l’année 2019 fait état de près de 361 millions de francs Cfa d’écarts.

Mais, chose curieuse, les opérateurs économiques interpellés dans le cadre de ce gap ont affirmé avoir payé les taxes exigées au niveau de la douane de Hilacondji.

Qu’est-ce qui justifie alors ce gap? Interpellés, les douaniers suspectés dans ce détournement affirment avoir enregistré toutes les données financières, mais ont justifié le gap évoqué par des pannes d’ordinateur.

Pour mieux creuser le dossier, la procureur après audition a décerné contre eux un mandat de dépôt. Ils seront donc devant le juge le 25 octobre prochain.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here