Home Justice Scandale financier à la mairie de Ouidah: 03 agents en prison

Scandale financier à la mairie de Ouidah: 03 agents en prison

Scandale financier à la mairie de Ouidah: 03 agents en prison
Scandale financier à la mairie de Ouidah: 03 agents en prison

Interpellés dans une affaire de disparition de « quittancier », quatre (04) agents de la Mairie de Ouidah ont été présentés au Procureur de la République près le Tribunal de Ouidah ce jeudi 16 septembre 2021. A l’issue de l’audition, le Procureur a décidé de mettre trois des mis en cause sous mandat de dépôt, le quatrième est mis sous convocation.

Rebondissement dans l’affaire perte de « quittancier » à la Mairie de Ouidah. Les quatre agents interpellés étaient face au Procureur de la République près le Tribunal de Ouidah ce jour. Selon les informations parvenues à la rédaction de BENIN WEB TV, trois d’entre eux ont été déposés en prison. Il s’agit de Djibril Bouraima, Adounvo César et Agbé Bernardin. Gbayi Cyrille est, quant à lui, relâché et mis sous convocation. Ils seront tous jugés au cours d’un procès prévu pour le 05 octobre 2021.

Accusés de détournement de deniers publics, les quatre mis en cause sont des agents collecteurs, en charge du recouvrement de la TD (Taxe de Développement Local), perçue sur les transporteurs de sable. Selon un responsable de la Mairie, il n’est pas pour le moment possible de savoir avec exactitude le montant qui s’est évaporé par la disparition du « quittancier », « puisque chaque quittance peut être délivrée pour 2500 F, 4000 F ou 5000 F, en fonction du volume du camion », a-t-il confié.

Les faits…

Les agents épinglés ont été mis à la disposition du service des impôts dans le cadre de la collecte de la TDL. Ils sont placés sous la responsabilité du Receveur des impôts, auprès de qui ils déchargent les « quittanciers ». Selon les explications du Secrétaire général de la Mairie, l’agent collecteur ayant déchargé au service des impôts, le « quittancier » perdu, reconnaît l’avoir effectivement reçu des mains du caissier dudit service.

Il précise l’avoir confié à tour de rôle à deux autres collègues agents collecteurs, qui eux-mêmes confirment avoir reçu de lui des « quittanciers » (sans pour autant préciser qu’il s’agit du « quittancier » perdu), lesquels auraient été retournés au premier collecteur. Il est impossible de savoir quel est le montant recouvré à l’aide de ce « quittancier » puisque chaque quittance peut être délivrée pour 2500 F, 4000 F ou 5000 F, en fonction du volume du camion. Toutes les tentatives pour convaincre les agents mis en cause de ramener le « quittancier » ont été vaines.

SG/Mairie

Pour voir clair dans le dossier, le commissariat central de Ouidah a été saisi. Le dossier a été finalement confié à la Brigade Économique et Financière (BEF), compte tenu de la nature de l’infraction.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here