Home Justice Sunday Igboho : du nouveau dans l’affaire

Sunday Igboho : du nouveau dans l’affaire

Sunday Igboho : du nouveau dans l'affaire
Sunday Igboho : du nouveau dans l'affaire

Recherché par son pays, l’activiste nigérian Sunday Igboho est en détention provisoire au Bénin. Lors d’une session interactive vendredi 27 août 2021 à Lagos, l’écrivain Wole Soyinka a exhorté le gouvernement béninois à libérer l’activiste.

Sunday Adeyemo n’a commis un aucun acte criminel selon Wole Soyinka. Il a été placé en détention provisoire le lundi 26 juillet 2021 pour associations de malfaiteurs après sa comparution devant les juges des libertés. Arrêté dans la soirée du lundi 19 juillet 2021 à l’aéroport de Cotonou, Sunday Igboho est recherché par la justice de son pays. L’activiste qui milite pour la création d’une nation « Yoruba » dans le sud-ouest du Nigeria est accusé de trafic d’armes, atteintes à la sûreté de l’État et appel à l’insurrection par son pays.

Pour le romancier Wole Soyinka, l’activiste est « contre la tyrannie des bergers criminels terrorisant son quartier. C’est son vrai crime ». Il refuse d’accepter qu’Igboho « soit pourchassé parce qu’il a pacifiquement manifesté sa position face au destin de cette nation qui est un droit humain fondamental ». Selon l’écrivain, appelé à la sécession ou à
un État séparatiste n’est pas un acte criminel lorsque cela est fait de façon pacifique et collective. Igboho ajoute-t-il n’a commis aucun crime contre le Bénin. « Nous demandons au gouvernement de la République du Bénin de libérer l’homme pour continuer son activité qui a été injustement interrompue. S’il vous plaît, rectifiez cette erreur et ne compliquez pas davantage en gardant Sunday Igboho en prison pendant une journée », a-t-il déclaré à la presse.

24HB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here