Home Justice Sunday Igboho : « J’ai fui le Nigeria pour éviter d’être tué...

Sunday Igboho : « J’ai fui le Nigeria pour éviter d’être tué »

Sunday Igboho : « J’ai fui le Nigeria pour éviter d’être tué »
Sunday Igboho : « J’ai fui le Nigeria pour éviter d’être tué »

Alors qu’il a été présenté au juge des libertés et de la détention au tribunal de Cotonou ce lundi 26 juillet 2021, l’activiste nigérian Sunday Igboho a balayé du revers de la main toutes les accusations qui pèsent contre lui au Nigéria.

L’activiste nigérian Sunday Igboho, organisateur d’un rassemblement début juillet pour la création d’une nation « Yoruba » a été défendu ce lundi par David Ibrahim Salami au cours de sa comparution devant le juge des libertés au parquet de Cotonou a balayé les accusations du gouvernement nigérian, qui le présente aux autorités béninoises comme trafiquant d’armes et sécessionniste.

Interrogé sur les allégations criminelles portées contre lui par le Nigéria, Sunday Igboho a déclaré aux juges qu’il n’avait jamais été jugé pour un crime de toute sa vie. Poursuivi pour des faits de qu’il aurait commis dans son pays le Nigeria, monsieur Sunday est désormais mis en examen et placé sous mandat de dépôt pour « association de malfaiteurs qui se préparait à commettre des crimes sur le territoire béninois ».

Lorsque le juge lui a demandé comment et quand il est entré en République du Bénin, Igboho a déclaré au tribunal que son arrivée en République du Bénin s’inscrit dans l’objectif de fuir les services nigérians qui sont activement à sa recherche. Il a souligné qu’il avait passé moins d’une journée à Cotonou avant de tenter de se rendre en Allemagne.

Faut-il le rappeler, Sunday Igboho a été arrêté avec un passeport béninois à l’aéroport de Cotonou alors qu’il essayait de rallier l’Allemagne avec sa femme. Même si le Nigeria a demandé son extradition, aucune demande ne figure dans la procédure normale. « la tâche principale maintenant est de prouver si l’activiste assiégé est entré à Cotonou par voies légales ou illégales, et c’est ma prochaine mission », a déclaré l’avocat David Ibrahim Salami.

Ivoirweb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here