Home Justice Sunday Igboho: voici pourquoi l’activiste n’a pas encore été libéré

Sunday Igboho: voici pourquoi l’activiste n’a pas encore été libéré

Sunday Igboho: voici pourquoi l'activiste n'a pas encore été libéré
Sunday Igboho: voici pourquoi l'activiste n'a pas encore été libéré

La bataille pour obtenir la libération de l’activiste des droits des Yoruba, Sunday Adeyemo, populairement connu sous le nom de Sunday Igboho, est retardée par les vacances décidées par les juges en République du Bénin. C’est ce qu’a déclaré mardi, la porte-parole de l’organe parapluie des groupes d’autodétermination yoruba, Ilana Omo Oodua, Maxwell Adeleye.

Le tribunal béninois avait ordonné que Sunday Igboho soit remis en détention lors de sa comparution devant le tribunal le 27 juillet 2021. En outre, les procureurs auraient porté de nouvelles accusations contre le militant lors de la dernière séance.

Dimanche, les avocats d’Igboho avaient déclaré que l’activiste avait en outre été placé en détention provisoire pour permettre à la police de mener une enquête approfondie sur les accusations, qui comprenaient l’immigration illégale, une connivence douteuse avec des agents de l’immigration et une tentative de provoquer des troubles civils.

Ils ont expliqué que les allégations précédentes qui justifiaient de placer Igboho sur une liste de surveillance avaient été traitées avec succès. Certaines des allégations, qui, selon lui, n’ont pu être prouvées, concernent le trafic d’armes, l’incitation à la violence qui pourrait entraîner des troubles sociaux et la désunion au Nigéria.

Joint au téléphone par Le Punch, Maxwell a expliqué que l’équipe juridique d’Igboho dirigée par Olusegun Falola avait préparé « tout le nécessaire » pour garantir sa libération. Il a expliqué que les vacances des juges dans le pays ont retardé la libération du militant. Le média rassure que les juges reprendraient le 15 septembre des vacances.

« Les juges sont en vacances. Ils devraient entendre son cas après la reprise et il devrait être libéré. Il n’y avait pas de juge de vacances pour entendre l’affaire. Ce n’est pas comme au Nigeria où vous avez des juges de vacances », a-t-il ajouté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here