Home Politique Bénin : Aïvo et Madougou donnaient de l’insomnie, selon Basile Ahossi

Bénin : Aïvo et Madougou donnaient de l’insomnie, selon Basile Ahossi

Bénin : Aïvo et Madougou donnaient de l'insomnie, selon Basile Ahossi
Bénin : Aïvo et Madougou donnaient de l'insomnie, selon Basile Ahossi

Léon Basile Ahossi, le deuxième vice-président du parti Les Démocrates a signé depuis quelques jours son retour sur la scène médiatique. « J’avais quelques contraintes qui m’ont éloigné momentanément des activités politiques » répond-t-il quand on l’interroge sur sa discrétion depuis tout ce temps.

Dans récente une interview accordée au journal Matin Libre, il ajoutera que son absence momentanée de la vie politique ne l’a pas pour autant éloigné des activités du parti Les Démocrates puisqu’il y participait de loin.

« Même exclus de la compétition ils donnaient de l’insomnie » à Talon

L’homme a aussi assisté à la réélection de Patrice Talon après le scrutin du 11 avril 2021. Quand on lui demande si Les Démocrates n’auraient pas mieux fait de soutenir un des duos qui challengeaient Patrice Talon suite au rejet de la candidature de Reckya Madougou, il répond pas la négative. « On ne pouvait pas soutenir les deux autres duos qui ont participé à la mascarade d’élection parce qu’aucun d’entre eux n’était de l’opposition. Ce sont des équipes préparées dans les antichambres du Pouvoir et à qui on a fait des facilités » croit savoir l’ancien député qui s’est ensuite attardé  sur les cas Reckya Madougou et Joël Aivo.

Selon les dires du Démocrate, l’universitaire et l’ancienne ministre « même exclus de la compétition donnaient de l’insomnie »« Le président de la République sait que leurs messages mettaient à nu la supercherie. Il fallait donc, après les avoir empêchés de compétir, les faire taire » assure Basile Ahossi. Pour étayer ses propos, il décortique le cas de Reckya Madougou accusée de financer le terrorisme.

” Quand on veut remplacer un président, on va tuer ses prétendus soutiens ? “

« On prétend qu’elle aurait donné 15 millions pour éliminer physiquement un dignitaire dans la partie septentrionale du pays alors qu’elle n’était plus en lice pour l’élection. Nous avons la mémoire courte. Celui qui a donné 400 millions à M Augustin Ahouanvoèbla pour une campagne électorale était-il candidat ? Et quand on veut remplacer un président, on va tuer ses prétendus soutiens ? Le cas qui me vient à l’esprit est celui où on peut entrer en rapport avec son entourage pour tenter de le faire » glisse Basile Ahossi. Pour Joël Aivo qu’on accuse de blanchiment d’argent l’ancien député dit être très surpris puisqu’il y a eu un téléthon qui lui a permis de sillonner le pays.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here