Home Politique Bénin – Autosuffisance alimentaire: Iréné Agossa s’en prend à Patrice Talon

Bénin – Autosuffisance alimentaire: Iréné Agossa s’en prend à Patrice Talon

Bénin - Autosuffisance alimentaire: Iréné Agossa s'en prend à Patrice Talon
Bénin - Autosuffisance alimentaire: Iréné Agossa s'en prend à Patrice Talon

Le leader de la dynamique Restaurer la confiance (Rlc) Iréné Agossa, s’est prononcé sur la politique sociale pratiquée au Bénin face à l’autosuffisance alimentaire. Dénonçant un manque d’ambitions du gouvernement, il s’est offusqué des félicitations exprimées par les partenaires financiers du pays et a indexé le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig).

Iréné Agossa ne partage pas la politique du gouvernement béninois sur le plan social. Intervenu sur Royal Fm d’Abomey, le candidat malheureux à la présidentielle du 11 avril dernier a exprimé sa stupéfaction sur les félicitations adressées ces temps-ci au gouvernement notamment à Romuald Wadagni, le Ministre d’État chargé des finances, sur les différentes dettes contractées par le Bénin. Selon lui, il ne revient pas à ceux qui prêtent de l’argent au Bénin de féliciter au même moment le pays, mais plutôt aux populations qui devraient applaudir les dirigeants si elles étaient satisfaites.

Si on félicite un pays au moment où sa population est affamée, incapable de réaliser l’autosuffisance alimentaire, c’est une nouvelle forme de colonisation que nous ne comprenons pas. Aujourd’hui, le béninois est incapable d’aller payer son gari, incapable de prendre de l’huile et au même moment, on félicite le système économique. C’est ça le comble!

Iréné Agossa

Le Smig indexé
L’ancien Directeur général de la Sonacop a d’ailleurs noté dans le pays une injustice sociale qui empêche les populations au bas de l’échelle de satisfaire aux besoins vitaux. Il pointe donc du doigt les emplois crées par le gouvernement, qu’il a traités de “sous-emplois”. D’après lui, l’individu à qui cet emploi est donné est incapable de vivre du travail qu’il fait. Car ajoute-il, entre le salaire le plus élevé et le Smig, le Bénin est champion. « Le coefficient de multiplication entre celui qui gagne moins et celui qui gagne plus est énorme or eux tous vont acheter sur le même marché. C’est ça l’injustice sociale », a déploré Iréné Agossa.

Africaxo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here