Home Politique Bénin : la mouvance réagit au regroupement de l’opposition

Bénin : la mouvance réagit au regroupement de l’opposition

Bénin : la mouvance réagit au regroupement de l'opposition
Bénin : la mouvance réagit au regroupement de l'opposition

Au Bénin, Paul Hounkpè veut créer une « plateforme commune de l’opposition ». Un projet qui lui tient beaucoup à cœur puisqu’il a multiplié ces derniers jours des rencontres avec des partis de l’opposition à l’instar du Mouvement Populaire de Libération (MPL) et les Forces Cauris pour le Développement du Bénin (FCDB) de Soumanou Toléba. Il pourrait prochainement prendre langue avec Iréné Agossa du parti Restaurer la Confiance (RLC). Ces trois formations politiques citées ne sont pas connues pour être des poids lourds de l’opposition et semblent appartenir à l’opposition modérée, tout comme les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) de Paul Hounkpè.

L’autre défi du chef de file de l’opposition serait de rallier les autres partis dits de l’opposition radicale à sa cause. Ce qui, semble-t-il, ne sera pas une sinécure puisque Les Démocrates , par exemple, ne reconnaissent pas sa légitimité. Leur président Eric Houndété a déjà dit que sa nomination est un épiphénomène. Dans un contexte pareil, Abdoulaye Gounou, le patron du groupe parlementaire Bloc Républicain à l’Assemblée nationale, ne croit pas en un regroupement des forces opposées au régime actuel.

Nous ne sommes pas inquiets

« L’opposition telle qu’elle fonctionne, je ne crois pas à un regroupement sincère, harmonieux et fonctionnel. Dès lors qu’il n’y a pas cet esprit de concession de parcelle de pouvoir de part et d’autre, pour qu’on puisse mettre un seul devant, de sorte à parler d’une seule voix, en l’état actuel des choses, moi, je n’y crois personnellement pas » a-t-il déclaré au micro de la Radio nationale. L’honorable Abdoulaye Gounou, apprécie cependant l’initiative de Paul Hounkpè.

A l’en croire, « la charte des partis politiques, la loi sur le financement des partis politiques et la loi portant statut de l’opposition, incitent l’opposition à s’organiser, à mieux s’écouter. C’est une bonne chose. L’opposition vivifie la démocratie » fait-il savoir. Le député assure par ailleurs que la volonté de l’opposition de s’organiser n’inquiète en rien la mouvance. « A nous de pouvoir conserver la majorité au niveau de l’Assemblée nationale » a déclaré le parlementaire.

LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here