Home Politique Bénin: l’exécutif réagit à la création du Haut-commissariat à la sédentarisation des...

Bénin: l’exécutif réagit à la création du Haut-commissariat à la sédentarisation des éleveurs

Bénin: l'exécutif réagit à la création du Haut-commissariat à la sédentarisation des éleveurs
Bénin: l'exécutif réagit à la création du Haut-commissariat à la sédentarisation des éleveurs

Adamou Mama Sambo a été nommé ce mercredi 30 juin 2021 en Conseil des ministres haut-commissaire à la sédentarisation des éleveurs. Lors d’une séance d’échanges ce vendredi 02 juillet 2021 avec les médias en ligne, le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji est revenu sur les missions assignées au Haut-commissaire à la sédentarisation des éleveurs.

Dans le but d’accélérer la modernisation de l’élevage, le gouvernement béninois a créé le Haut-commissariat à la sédentarisation des éleveurs. Le but est d’avoir des espaces dédiés à l’élevage des ruminants, source de conflits entre agriculteurs et éleveurs.

Nommé Haut-commissaire à la sédentarisation des éleveurs, Adamou Mama Sambo a pour mission de discuter avec les acteurs afin de les amener à adhérer à cette réforme.

« C’est quelqu’un qui connaît bien la pratique et qui peut discuter avec les uns et les autres sans susciter de soupçons de leur part. L’objectif de l’Etat, c’est d’assurer leur émancipation, mais si on ne leur explique pas dans les langages qu’ils comprennent, ils peuvent vivre ça comme une contrainte, c’est ce qu’on veut éviter en nommant ce haut-commissaire », a expliqué le porte-parole du gouvernement. A en croire Wilfried Houngbédji, la mission est beaucoup plus sociologique que technique. « Côté technique, le ministère de l’agriculture va faire tout ce qu’il faut avec ses structures compétentes mais le Haut-commissaire sa mission est hautement sociologique en plus d’être sociale », a ajouté le secrétaire général adjoint du gouvernement

Les conflits entre éleveurs et agriculteurs occasionnent des pertes importantes de cultures et de bétail mais aussi des dégâts humains.

Depuis 2016 plusieurs décisions ont été prises pour limiter les dégâts de la transhumance transfrontalière. Au titre de la campagne de transhumance nationale 2020-2021, le gouvernement a pris en Conseil des ministres, le 03 février dernier, des mesures urgentes visant à atténuer la récurrence de ces antagonismes.

La création du Haut -Commissariat va permettre de mettre en œuvre la politique de sédentarisation des éleveurs, en vue de leur épanouissement socio-économique et culturel dans un environnement sécurisé et apaisé.

24HB

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here