Home Politique Bénin: toujours en prison, Fred Houénon implore la clémence de Talon

Bénin: toujours en prison, Fred Houénon implore la clémence de Talon

Bénin: toujours en prison, Fred Houénon implore la clémence de Talon
Bénin: toujours en prison, Fred Houénon implore la clémence de Talon

Fred Houénou séjourne toujours en prison et sollicite pour une deuxième fois la bonté du président de la République. Celui-ci demande à Patrice Talon une liberté pour tous les prisonniers politiques, dont il fait partie bien évidemment.

Dans la même situation que certains opposants, Fred Houénou ne compte pas baisser les bras tant qu’il ne recouvre pas sa liberté. En effet, en prison depuis des mois, celui-ci a adressé une lettre ouverte à Patrice Talon. Dans cette correspondance, le son de cloche est toujours le même.

Celui qui affirme urbi et orbi que le père ne tue pas son enfant pour cause d’offense , il le punit et le ramène ensuite. Point donc besoin d’attendre une condamnation pour demander une grâce. Monsieur le Président de la République, c’est parce que vous veniez encore de donner la preuve à la face de notre continent tout entier de votre profond attachement à la restauration de la culture africaine, et aussi parce que dans votre discours d’investiture vous avez déclaré et je cite « les élections sont terminées à présent , je veux rassembler tous mes enfants à la construction de la nation » que je viens humblement demander au premier magistrat du Bénin de bien vouloir intervenir auprès du procureur spécial de la CRIET afin que dans ses réquisitions devant le juge des libertés , il fasse preuve de clémence envers tous les détenus car tous sont vos enfants.

Fred Houénou

Fred Houénou continue en faisant savoir que la détention des « détenus politiques » impacte négativement leurs familles et dans le même temps la République.

« Les familles se disloquent, les enfants cessent l’école, la souffrance gagne les cœurs parce que les pères sont toujours en détention. Monsieur le Président, la famille, l’école et la culture, voilà les socles de notre République et pour que le Bénin continue de rester pour chacun d’entre nous une espérance infaillible, je vous prie de bien vouloir parler. Parler s’il vous plaît Monsieur le Président », a-t-il écrit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here