Home Politique Parrainage au Bénin: Reckya Madougou menace de publier les preuves du « mensonge »...

Parrainage au Bénin: Reckya Madougou menace de publier les preuves du « mensonge » de l’UP

Affaire Madougou: son avocat français réagit et fait une dénonciation
Affaire Madougou: son avocat français réagit et fait une dénonciation

Le parti “Les démocrates” a tenu cet après-midi du vendredi 12 Février 2021 une conférence de presse pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur la gestion du parrainage au niveau du parti Union Progressiste.

Cette sortie, annonce la candidate du parti Reckya Madougou, vise à rétablir la vérité sur les propos tenus ce jeudi par les élus du groupe parlementaire union progressiste.

Pour la conférencière, leur déclaration (déclaration de l’UP) est truffée de propos grossiers et mensongers. A croire Reckya Madougou, les déclarations de l’UP entrent en ligne de compte des manœuvres en cours et orchestrées par le chef de l’Etat qui ne veut pas de la compétition et met tout en œuvre pour exclure les concurrents de taille.

Si on est fort, si on est puissant et si on a un bilan sérieux, pourquoi ne pas laisser les filles et fils de ce pays aller défendre leurs projets devant le peuple ?” s’insurge la conférencière.

S’appuyant sur l’article 132 du code électoral et l’article 44 de la constitution, Reckya Madougou affirme que chacun des candidats, président et vice président doit remplir ces conditions individuellement. C’est à dire chacun doit obtenir 16 parrains et non 16 pour le duo.

A l’en croire, le parrainage ne pose pas de problème mais le type de parrainage imposé au pays est dramatique. “Autrement dit, seul Patrice Talon est habilité à prendre part à l’élection présidentielle si on s’en tient à l’esprit de la loi votée par les députés de la mouvance.” affirme-t-elle avant de s’en remettre à la cour constitutionnelle pour corriger le tir.

Revenant sur les déclarations des élus du groupe parlementaire UP, la candidate des démocrates, Reckya Madougou s’est inscrite en faux contre les allégations de ces soutiens du chef de l’Etat.

Jai personnellement pris, et de bonne foi, des contacts avec des députés et maires et j’ai encore des traces des messages que nous avons échangés. Ma décision d’aller à cette élection a été accélérée par certains maires et députés de la mouvance. Ils ont dit nous sommes avec eux mais nous avons le couteau sur la gorge. Venez nous sauver…” a martelé Reckya Madougou.

Pour la conférencière, beaucoup d’élus de la mouvance sont allées la voir et personnellement elle a fait le déplacement vers certains. Les preuves des échanges qu’elle a eus avec ces élus, affirme-t-elle, sont toujours sur son portable.

Elle menace de publier ces preuves si les responsables de l’Union Progressiste continuent d’affirmer que c’est les démocrates qui ne veulent pas de parrainage et ont refusé d’en avoir.

«Ils ont désormais de répondant. Reckya Madougou va leur répondre à chaque sortie». continue-t-elle d’un ton menaçant.

Pour Reckya Madougou, les formulaires individuels de parrainage sont confisqués par les chefs de parti sinon les élus eux-mêmes ont la volonté de parrainer l’opposition, se désole-t-elle.

Reckya Madougou est revenue sur les déclarations de l’honorable Gérard Gbénonchi sur RFI. Elle reconnait que le président de la commission des finances de l’assemblée nationale huitième législature a effectivement approché le président Eric Houndété.

Selon la candidate des démocrates, Gérard Gbénonchi a demandé à Eric Houndété de tenir bon et qu’il aurait les parrainages s’il était candidat. Mais de ne jamais laisser Reckya Madougou prendre la tête de la liste, a fait savoir la conférencière.

Selon elle, le député du parti UP n’a pas dit la vérité quand il a affirmé sur la radio internationale RFI qu’il a demandé à Eric Houndété de venir chercher les parrainages.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here