Home Politique Rencontre gouvernement-syndica­t: le point des négociations

Rencontre gouvernement-syndica­t: le point des négociations

Rencontre gouvernement-syndica­t: le point des négociations
Rencontre gouvernement-syndica­t: le point des négociations

Trois sujets étaient inscrits à l’ordre du jour de la première session de la Commission nationale de concertation, de consultation et de négociations collectives au titre de l’année 2021 lancée ce vendredi 10 septembre à l’Infosec à Cotonou.

Les diligences effectuées par le gouvernement dans le cadre de la rentrée scolaire et universitaire, de l’examen des doléances formulées par les Confédérations et Centrales syndicales à la fête du travail le 1er mai dernier et des questions diverses sont les points inscrits à l’ordre du jours de la séance de ce vendredi.

Mais c’est seulement le premier point relatif aux diligences effectuées pour une bonne rentrée scolaire et universitaire qui a été abordé.

Tour à tour, les trois ministres de l’éducation et leur collègue de la santé ont présenté aux partenaires sociaux les mesures prises par le gouvernement pour une rentrée apaisée.

Dans son exposé, le ministre du travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys a rassuré les responsables syndicaux sur la disponibilité des ressources financières pour faire face aux subventions et aux primes de rentrée.

Ces ressources seraient même déjà libellées pour permettre aux enseignants, au personnel d’encadrement de commencer la rentrée dans les bonnes conditions, a rassuré madame la ministre.

Par ailleurs, poursuit-elle, les infrastructures socio-éducatives ont connu de réhabilitation sur toute l’étendue du territoire national.

Des mesures contre la pandémie de la Covid19

En dehors des mesures financières et d’ordre logistique, d’autres mesures d’ordre pratique ont été prises dans le cadre de la riposte contre la pandémie de la Covid19.

Sur ce point précis, des dispositions ont été prises pour éviter la propagation du Covid-19 au niveau des établissements scolaires et universitaires.

Au nombre de celles-ci, on retient la vaccination des enseignants, et le respect de la distanciation entre apprenants puis entre élèves et enseignants.

En ce qui concerne les élèves, il a été convenu que la récréation soit organisée de manière à ce que tous n’y aillent pas au même moment.

Il est par ailleurs recommandé aux parents de faire porter les masques à leurs enfants.

Sur la question du report de la date de la rentrée, le ministre Mathys Adidjatou affirme fermement « qu’on ne peut arrêter le cours de la vie à cause de cette maladie. On a déjà perdu beaucoup de temps. Il est question aujourd’hui d’évoluer étant donné que des mesures ont été prises pour limiter la propagation du virus« , fit-elle savoir.

Etaient à cette rencontre pour le compte du gouvernement, le ministre d’Etat chargé du Développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, les ministres des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Yves Kouaro Chabi, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi, de la santé, Benjamin Hounkpatin puis du Travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys.

Du côté des syndicats, on note la présence des secrétaires généraux de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré et de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou.

La CSTB n’a pas participé aux travaux. Secrétaire général Kassa Mampo n’a pas pu avoir accès à la salle des négociations pour défaut de sa carte vaccinale.

Le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des finances pour sa part, s’est fait représenter par son directeur de cabinet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here